Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire de voitures au MENUC : Me Tall victime de ses prises de position

Pour museler l’opposition, le gouvernement emploie la méthode forte à savoir  incriminer les leaders politiques ayant participé au gouvernement pendant le premier quinquennat du président IBK. Il est reproché à Me Mountaga Tall d’avoir dissimulé 4 véhicules de l’Etat pendant qu’il était aux affaires. Une accusation rejetée par l’ancien ministre de l’Economie numérique et de la Communication et de l’Enseignement supérieur.

 

Après Tiébilé Dramé, président du Parena, qui a vu sa facture exposée à la place publique, jeudi 1er novembre 2018, ce fut le tour de Me Mountaga Tall de voir une lettre confidentielle adressée à lui par les services du ministère des Finances et de l’Economie. Cette lettre confidentielle fait la buzz sur les réseaux sociaux et qui l’interpelle à restituer les 4 véhicules de l’Etat disparus du parc du ministère de l’Economie numérique et de la Communication. Des propos que rejette l’ancien ministre de l’Economie numérique et de la Communication, qui a répliqué à la publication de cette lettre attestant avoir restitué l’ensemble des véhicules.  Dans ses lettres de réplique, Me Tall a révélé que les véhicules en question, soit deux, auraient été ré-immatriculés de fond bleu en fond blanc et qui seraient dans le parc du ministère de l’Economie numérique et de la Communication. Cette interpellation de Me Tall qui écorchait en partie l’actuel ministre de l’Economie numérique dont la réaction ne s’est pas faite attendre. Le département rejette les propos de Me Tall d’avoir restitué les  véhicules.

Est-ce une mesure de transparence des services publics?

A l’analyse d’une partie de l’opinion sur la question. Pourquoi tout ce temps pour rappeler à l’ordre Me Tall à travers une lettre? Pour eux, ce rappel à Me Tall n’a autres visées que de jeter du discrédit sur l’homme politique, versé dans l’opposition depuis son éviction du gouvernement. Pour d’autres, cette lettre soi-disant confidentielle  exposée à la place publique par des proches du gouvernement n’est qu’un moyen de faire taire le président du CNID, résolu ces derniers temps à dénoncer les dérives du régime. Sa dernière critique  était axée sur l’avant-projet du découpage territorial, où Me Tall a dénoncé la démarche adoptée par le gouvernement. Bien avant, le président du CNID-Faso Yiriwaton avait répondu aux critiques du président en son encontre, s’agissant de l’ « affaire de vaisselle ». Il faut ajouter les piques de Me Tall du côté de l’opposition à l’issue de la présidentielle et du report des législatives.

Pour certains observateurs, cette lettre prouve combien le gouvernement est engagé ce temps-ci à assainir les finances publiques et protéger les biens et matériels de l’Etat.

En tout cas à l’image de ce qu’on reproche à Me Tall, plusieurs membres et anciens membres du gouvernement sont impliqués dans le détournement des véhicules de l’Etat. L’illustration fut celle révélée par l’ancien ministre Mohamed Aly Bathily qui a dénoncé le détournement des centaines de véhicules après le sommet France-Afrique.

Nous y reviendrons !

O.D

Source: L indicateur du renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct