Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

ACCIDENT MORTEL A MORIBABOUGOU : Ce qui s’est réellement passé

Un accident entre une benne et une motocycliste s’est produit, le cinq novembre 2018 à sept heures vingt minutes à côté du marché de Moribabougou. La motocycliste, une femme de 23 ans, est décédée sur le coup. Le film.

Selon plusieurs témoignages recueillis sur les lieux de l’accident, à la mairie et au commissariat, nous avons pu établir le film de l’accident. Selon nos informations, l’accident s’est produit entre le camion benne immatriculé AV 3446 MD et une motocycliste à la hauteur du marché de Moribabougou. Le camion, rempli de sable, circulait sur la RN27 dans le sens Est-Ouest. Arrivé à la hauteur du marché, il a renversé la motocycliste, qui tentait de traverser la chaussée dans le sens Sud-Nord. Sous l’effet du choc, la victime a eu le crâne fracassé et la moto endommagée. Il n’y a qu’une victime, contrairement aux rumeurs. Elle s’appelle Mamou Diarra. Native de Moribabougou, elle est âgée de 23 ans. Le chauffeur, qui a échappé au lynchage de la foule à cause de l’intervention de la police, s’appelle Demba Traoré. Il est aussi natif du même quartier et a 23 ans egalement. Mais, il loge actuellement à Boulkassoumbougou, un quartier proche de Moribabougou.

Et la police, quel a été son rôle ?

Informée de l’accident, une équipe de la police dirigée par le commandant Modibo Sow s’est transportée sur les lieux aux fins de constations. A leur arrivée, ils ont trouvé le camion benne immobilisé au milieu de la chaussée et la dame couchée sous la roue arrière droite du véhicule, gisant dans son sang. La population en colère avait extrait le chauffeur de la cabine en vue de le lyncher mais heureusement, il a pu être déniché par les éléments du commissariat après avoir reçu beaucoup de coups. Il a aussitôt été évacué aux urgences de l’hôpital Gabriel Touré. Dans ce tohubohu, le grand-frère de la motocycliste a récupéré la moto accidentée pour l’amener en famille.

Des badauds, profitant de cette scène de chaos, ont mis le feu au camion benne, qui a été en partie calciné. Après ce forfait, ils ont essayé de bloquer la circulation sur la RN27 en érigeant des barricades sur la chaussée. Ils avaient egalement promis de marcher sur le Commissariat et la mairie pour exprimer leur mécontentement. Pour les contrer afin de les empêcher dans leur dessein, le Commissariat a demandé et obtenu des renforts venant du GMS-MO, 6e arrondissement, 12e arrondissement et celui de Sotuba.

Trois demoiselles ont été interpelées dans l’enceinte de la mairie de la Commune rurale de Moribabougou. Elles ont été confiées à Lassana Diaby, 3e adjoint au maire. Il s’agit de : Fanta Niaré, 27 ans, Kadia Niaré, 25 ans et Djènèba Kanté, âgée de 17 ans. Aussi, la police a interpelé trois jeunes sur les lieux de l’incident pour avoir pris part à l’incendie volontaire du camion benne. Il s’agit de Lassi Maïga, 22 ans, Bougouna Touré, 20 ans et Kandji Sidibé, 17 ans.

Une enquête est ouverte au commissariat.

La rédaction

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct