Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

A peine nommé, Moctar Ouane pris à la gorge par le CNSP: La liste préétablie du gouvernement de la transition serait fin prête

C’est le dimanche 27 Septembre 2020 que le diplomate de carrière, M. Moctar Ouane a été nommé Premier ministre de la Transition. De façon miraculeuse, tout porte à croire que les membres du Gouvernement seront connus dans les heures à venir. D’aucuns parlent d’aujourd’hui mardi 29 Septembre 2020. Le nouveau Premier ministre n’a-t-il pas déjà les mains liées ? Apparemment c’est le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) qui fait et défait tout.

 

Il ressort de la Charte de la Transition que le Gouvernement de Transition est dirigé par un Premier ministre nommé par le Président de transition. Il exerce les prérogatives définies par la Charte et la Constitution du 25 février 1992. Il est important de préciser que la Constitution du 25 février 1992 laisse entendre que

« sur proposition du Premier ministre, le Président nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leurs fonctions ».
Selon la Charte, le gouvernement de transition est constitué de vingt-cinq (25) membres au plus. Le Premier ministre et les autres membres du Gouvernement doivent remplir les conditions suivantes :

« être de nationalité malienne d’origine ; jouir de ses capacités physiques et mentales ; n’avoir jamais fait l’objet d’une condamnation pénale ; avoir les compétences requises ; être reconnu pour son engagement patriotique ; être de bonne moralité. Les membres du Gouvernement de Transition ne sont pas éligibles aux élections présidentielle et législatives qui seront organisées pour marquer la fin de la transition ».
Depuis le coup d’Etat du 18 Août 2020, les membres du Comité National pour le Salut du Peuple sont taxés d’être au début et à la fin de tout. Si le Président de la Transition devrait être choisi par un Collège, finalement, il a été choisi par le CNSP. Toute chose qui a fait l’objet d’un grand bruit. Face à cette situation, les membres du Comité Stratégique du Mouvement du 5 Juin- Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) n’ont pas hésité à dénoncer l’immixtion du CNSP dans le choix du Président de la Transition, c’est-à-dire le Colonel-Major à la retraite, Bah N’Daw. Si ce vieux militaire à la retraite est connu pour son intégrité, des sources mentionnent qu’il n’a pas pesé dans le choix de Moctar Ouane comme Premier ministre de la Transition. Selon (…)

Source : Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct