Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

4ème édition de la RSJIA du Mouvement pour une jeunesse africaine inellectuelle (MJA-Intellect) : Notre directeur de publication Aliou Badara Haïdara primé dans la catégorie des hommes de média

Le Commandant de la CCR, Abdoulaye Coulibaly distingué dans la catégorie des forces de sécurité

Dans sa politique de promotion des valeurs morales, intellectuelles et d’intégrité, le Mouvement pour une jeunesse africaine intellectuelle (Mja-Intellect) a organisé, le samedi 8 juin dernier, à la Bibliothèque nationale, la 4ème édition de la cérémonie de Reconnaissance sacrée de la jeunesse intellectuelle d’Afrique (Rsjia) au cours de laquelle des distinctions honorifiques ont été décernées à 65 personnalités dont notre directeur de publication, Aliou Badara Haïdara et le Commandant de la Compagnie de la circulation routière (Ccr), le Commissaire divisionnaire de police Abdoulaye Coulibaly.

Dans son intervention, le Haut-commissaire du Mja-Intellect, Zégué dit Moussa Diarra, a expliqué les différents critères de sélection des récipiendaires. Selon lui, cet évènement, est institué depuis 2016 par le bureau de coordinateur mondial du Mja-Intellect et qui se tient dans chacun des 29 pays où l’association est implantée.

A ses dires, cette cérémonie vise à décerner des distinctions honorifiques à des hommes et des femmes d’honneur, de dignité, d’actions pragmatiques et de mérites qui au regard de leur parcours ou de leurs visions sont des modèles rarissimes, des références atypiques, des exemples vertueux et vénérables sur qui la jeunesse peut et doit prendre exemple. “Il y a deux catégories de Maliens : ceux qui se battent à fond pour le Mali et ceux qui se battent pour s’accaparer des fonds du Mali. Les premiers ont souci de l’émergence du Mali dans la respectabilité et les seconds pensent et agissent pour leurs intérêts personnels. Aujourd’hui, le Mja-Intellect rend hommage à des hommes et des femmes ainsi qu’à des structures qui donnent le meilleur d’eux-mêmes dans leurs domaines respectifs pour contribuer du mieux que possible à l’essor durable de notre pays. Sans tambour ni trompette, dans la vérité, la dignité, la témérité, la perspicacité et l’authenticité, les récipiendaires s’activent pour le Mali et l’Afrique”, a-t-il ajouté.

65 personnalités retenues sur 324 personnes proposées

S’agissant des structures (organisations de la société civile, associations ou organes indépendants), il dira qu’il y avait 25 propositions sur lesquelles 8 ont été retenues. Et de poursuivre que les critères qui ont pesé le plus sont, entre autres, le degré de patriotisme, l’intégrité morale, la cohérence entre les pensées, les paroles et les actions pragmatiques déjà posées ou en cours. “Le populisme, la mégalomanie, les adeptes des grands bruits dépourvus d’actes concrets étaient les premiers critères d’élimination. Personne parmi les récipiendaires n’a donné un franc pour être dans cette liste. Personne, parmi eux, ne nous a demandé de la sectionner. Personne parmi elles ne savait que nous la suivions de très près. Tous les récipiendaires ont été choisis pour leur qualité surtout dans un pays où les valeurs cardinales sont de plus en plus écorchées à longueur de journées”, a précisé le Haut-Commissaire du Mja-Intellect.A le croire, le bureau coordinateur mondial a reçu, pour le compte du Mali, une liste de 324 personnes proposées pour être honorées aujourd’hui. Et d’ajouter que le Haut-Commissariat (composé de Maliens, Guinéens, Tchadiens, Zambiens, Malgaches et Algériens) a effectué, dans un silence de cimetière, des enquêtes sur la moralité, les parcours et les actions. “Sur ordre du bureau coordinateur mondial, le Haut-Commissariat a mené des enquêtes en interrogeant des citoyens lambda, des intellectuels en fonction ou à la retraite sur le parcours des récipiendaires. La tâche n’a pas du tout été facile. Mais chaque proposition a été analysée avec la plus grande attention, soumise à l’appréciation générale et finalement sur les 324 personnes proposées, 65 seulement ont été retenues. Car, pour nous, le mérite est sacré et seuls ceux qui méritent de façon sacrée méritent qu’une cérémonie d’une dimension pareille soit organisée en leur honneur“, a-t-il martelé.

La valeur des récipiendaires reconnue à l’unanimité

Après le cérémonial, des attestations de reconnaissance ont été remises aux 65 récipiendaires reconnus pour leur valeur d’intégrité parmi lesquels nous pouvons citer, entre autres, le directeur de publication de votre hebdomadaire préféré, Aujourd’hui-Mali, AliouBadaraHaïdara représenté par notre rédacteur-en-chef, KassoumThéra ; le Commandant de la Compagnie de circulation routière (Ccr), le Commissaire divisionnaire de police Abdoulaye Coulibaly, le Commandant de la Brigade anti-criminalité (Bac), le Commandant de police Abdoulaye Sinaba, l’animateur du Débats du dimanche de la chaine Africable, Sékou Tangara, Cheick Oumar Konaré (Avocat au barreau).

Pour sa part, le Commandant de la Ccr, visiblement très ému par cette distinction, a laissé entendre que cette attestation est un sentiment de fierté pour l’ensemble de la police nationale, en particulier pour la Compagnie de la circulation routière. Selon lui, c’est une manière de reconnaitre la valeur des hommes, surtout celle de ceux qui agissent à longueur de journées pour satisfaire les Maliens. “La jeunesse doit s’inspirer de ces grands hommes qui œuvrent inlassablement dans l’ombre pour le développement de notre pays. Le public a reconnu à l’unanimité la valeur de tous les récipiendaires de la 4ème édition de la Rsjia. C’est un vraiment un sentiment de fierté et de satisfaction que l’on reconnaisse quelque part que vous êtes dans ce que vous êtes en train de faire et tout le monde est unanime que vous faites du bon boulot. Cette distinction vient nous donner une lourde responsabilité afin d’avoir plus de réussite”, a-t-il ajouté.

Boubacar PAÏTAO

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct