Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Sidi Bekaye Magassa, président de la commission des arbitres de la Femafoot : “Malgré les appréhensions des uns et des autres, cette première A.G de l’ère Bavieux s’est très bien passée et dans une très bonne atmosphère”

“Tout est fin prêt afin que le championnat L1 Orange donne son coup d’envoi ce samedi 20 février 2021”

Dans cet entretien exclusif, le Président de la Commission des Arbitres de la Fédération malienne de football, Sidi Békaye Magassa, aborde plusieurs sujets d’actualité footballistique: la tenue de l’assemblée générale extraordinaire du 16 février, le budget de la saison 2021, le démarrage du Championnat national Ligue 1 Orange prévu ce week-end. Suivez l’interview. 

Aujourd’hui-Mali : Sous quel signe l’assemblée générale extraordinaire s’est-elle tenue mardi dernier ?

Sidi Békaye Magassa : Cette assemblée générale extraordinaire est la toute première assise organisée depuis l’élection du Comité exécutif actuel donc elle avait une importance particulière. De plus, avec la crispation qui prévaut au sein de la famille du football, il fallait réussir cette assemblée.

Quel était l’ordre du jour de ce rendez-vous des acteurs du football malien ?

Une assemblée générale ne pouvant traiter que l’ordre objet de sa convocation, cette du mardi 16 février 2020 avait inscrit 4 points qui s’articulaient autour des questions financières, à savoir :

– Approbation du budget de l’exercice 2019-2020 ;

– Discussion du rapport sur la situation financière avec présentation du bilan consolidé et révisé et du compte des pertes et profits ;

– Approbation des comptes et états financiers annuels audités ; Approbation du budget de l’exercice 2020- 2021

Pour la première fois que les acteurs du football se retrouvaient depuis l’élection du Comité exécutif dirigé par Bavieux Touré, quelle  était l’atmosphère dans la salle ?

C’est ce que je disais plus haut, ce rendez-vous était effectivement les toutes premières retrouvailles des acteurs du football de notre pays depuis l’élection de Bavieux et de son équipe.

A titre de rappel, il y a déjà eu deux rendez-vous manqués. Le premier, c’était en janvier 2020 où le Comité exécutif a dû stopper sine die une assemblée extraordinaire en raison de divergences sur le problème de “quorum”. Le deuxième, plus récent, a aussi été suspendu par une ordonnance du TAS, suite à une saisine de certains membres.

Malgré les appréhensions des uns et des autres, cette première assemblée générale de l’ère Bavieux s’est très passée et dans une très bonne atmosphère.

Est-ce que tous les acteurs ont répondu présent ?

Contrairement à ce que prédisait une certaine presse, tous les acteurs du football ont répondu à la convocation et c’est un premier succès de la famille du football malien.

Quelles sont les grandes lignes des mesures adoptées à l’issue de cette rencontre ?

Après des discussions âpres mais courtoises, les différents rapports et le projet de budget de 2020-2021 ont été adoptés à une écrasante majorité.

On peut avoir une idée du budget 2020 -2021 ?

Les prévisions budgétaires, équilibrées en recettes et en dépenses, s’élèvent à 4. 900. 000.000 Fcfa

Est-ce que l’Assemblée a été largement informée sur les aspects financiers de la saison 2019-2020 ?

Bien sûr ! L’un des éléments de l’ordre du jour était précisément l’approbation du budget de l’exercice 2019-2020, c’est-à-dire une période à cheval de la gestion du Comité de normalisation et du Comité exécutif actuel. D’ailleurs, c’est sur ce point que les débats ont été âpres.

Certains continuent de dénoncer la qualité du rapport d’audit ?

Vous savez, aucun expert ne peut se targuer d’avoir élaboré un rapport exempt de toute critique. Ici aussi ça été le cas, mais les arguments et contre arguments ont permis de se mettre d’accord et de pouvoir voter l’ensemble des rapports

Par contre, d’autres parlent de détournement de fonds ?

Cette façon de voir les choses n’est qu’une vue de l’esprit empreinte de méchanceté. Nous savons d’où viennent ces inepties.  Vous savez, il y a toujours des gens qui n’ont pas encore compris que, plaise à Dieu, ce comité exécutif est installé pour quatre ans et que ce ne sont pas leurs élucubrations qui changeront cela.

A quand le démarrage du championnat national ?

Tout est fin prêt afin que le championnat L1 Orange donne son coup d’envoi le samedi 20 février 2021. Le calendrier général a été transmis à tous les membres et même à la presse.

Quels sont les clubs qui doivent y prendre part ?

Vingt  clubs doivent prendre part au championnat L1 2020-2021. Il s’agit des dix-sept qui se sont maintenus lors de l’édition 2019-2020, plus les trois qui ont accédé à l’élite.

En clair, il s’agit des clubs ci-après : AS Bakaridjan, AS Black Stars, AS Douanes, AS Nianan, AS Police, AS Réal, AS Korofina, Asom, Cass, Cob, CS Duguwolofila, Djoliba AC, Lcba, Onze créateurs, Usc Kita, Sonni AC, Stade Malien de Bamako, US Bougouni, Usfas, Yeleen Olympique.

Quelle est formule adoptée par le Comité exécutif ?

En raison des contraintes de temps, le Comité exécutif a adopté la formule de deux poules et de deux phases. Autrement dit, deux poules de 10 équipes qui vont s’affronter en matches aller et retour.

A la fin de cette phase, les deux premiers des deux poules vont jouer un carré d’as afin pour désigner le champion, alors que les deux dernières des deux poules seront relégués en deuxième division.

Quel appel avez-vous à lancer à l’ensemble des acteurs du football ?

Nous avons un seul appel à l’endroit de l’ensemble de la famille du football de notre pays, c’est “donner une chance au jeu sur le terrain”. Que tout le monde comprenne que les divergences entre dirigeants doivent se régler en marge du jeu.

 Réalisée par El Hadj A.B. HAIDARA

Mamadou Diallo, Conseiller Spécial  Du Président de la Femafoot :

“Bavieux Touré a lancé un appel de cœur à ses frères d’en face qu’il y a de la place pour tout le monde… “

Mamadou Diallo

Je commence d’abord par féliciter le président de la Fédération malienne de football qui d’entrée de jeu a su imprimer son autorité en recardant toutes les velléités de façon courtoise des uns et des autres. Ce qui a eu pour résultat de conduire avec facilité les travaux de ladite assemblée générale extraordinaire. 

D’autre part, il faut aussi saluer et féliciter le bon comportement et la tenue des adversaires qui ont accepté le principe de la majorité et le fair-play dans toutes les prises de décisions, malgré que celles-ci ne les avantagent point.

Moi je pense que nous sommes arrivés à un moment où nous devons taire nos égos et faire face à l’essentiel connu de tous. De part et d’autre, il y a des valeurs qui peuvent prospérer le football malien dont on ne doit pas se passer.

Le président de la Fémafoot a d’ailleurs lancé un appel de cœur à ses frères d’en face qu’il y’a de la place pour tout le monde et j’ose croire que cet appel de cœur sera entendu.»

                                                 

Réalisé par El Hadj A.B. HAIDARA

 

Mamoutou Touré dit Bavieux :

  “Tous les documents soumis à l’approbation de l’A.G.E ont été adoptés à l’unanimité …”

Le président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré dit Bavieux, était visiblement très heureux de la tenue de l’assemblée générale extraordinaire, du mardi 16 février 2021. Ses impressions sont bonnes pour l’avenir du football malien. Cela, avec l’ensemble des acteurs de notre sport roi. 

Mamoutou Touré dit Bavieux

On retient de cette assemblée générale extraordinaire que tous les documents qui avaient été soumis à l’approbation ont été adoptés et à l’unanimité des membres présents. On retient également que l’assemblée s’est déroulée dans un cadre convivial et apaisé, il n’y a pas eu de problème. Les gens ont posé de petites questions de fond ou de sémantiques sur lesquelles le Comité exécutif a donné toutes les réponses nécessaires.

Nous nous projetons très rapidement de mettre en place une petite commission avec tous les acteurs du football qui vont réfléchir et trouver les voies et moyens d’amener d’autres sponsors pour accompagner le football malien. Nous nous sommes compris sur ça et dès la semaine prochaine nous allons engager des discussions avec tous les acteurs du football pour que cette Commission puisse être mise en place très rapidement et qu’on fasse ce travail pour le bonheur du football malien.

Je ne sais pas si la crise est enterrée, mais en tout cas, aujourd’hui, tout porte à croire que la crise est beaucoup plus derrière nous qu’à côté de nous parce que tout le monde se chamaillait, causait et rigolait ensemble. Vraiment, cette rencontre s’est tenue dans une atmosphère extraordinaire. Nous pensons que ce rôle appartient aux hommes de média de la cultiver parce que, ce qui est important, c’est que les acteurs se sont retrouvés ? Et, qu’est-ce qui reste à faire ? C’est aux hommes de la parole et de la plume de faire en sorte que l’étincelle qui est allumée aujourd’hui ne s’éteigne plus, qu’on soit dans cette dynamique, dans cette ambiance, qu’on laisse la place au ballon, que le ballon se joue et que les acteurs, au fur et à mesure de nos divergences, puissent se retrouver sur l’essentiel”.                   

 El Hadj A.B. HAIDARA

 

Mamby Kélétigui Diaby (président de la ligue régionale de football de Sikasso) :

  “L’A.G.E s’est bien tenue, ce qui veut dire que la famille du football malien se retrouve petit à petit”

Mamby Kèlètigui Diaby dit Kèlè a précisé que l’assemblée générale extraordinaire a eu respectivement à se pencher sur l’adoption du budget 2019-2020 qui avait été élaboré par le Comité de normalisation (Conor) mais qui n’avait pas été adopté par la Fémafoot et se prononcer sur le budget de la nouvelle saison 2020-2021. “Au cours de l’Assemblée générale, de vrais problèmes ont été soulevés parce que les Ligues et les clubs se sont plaints des montants qui leur sont donnés annuellement. Sur tous ces  aspects, le président de la Fémafoot a souhaité mettre une commission en place pour réfléchir sur ces questions en plus du sponsoring. Dieu merci, les travaux se sont bien passés. Il n’y a pas eu trop de tiraillements. Des erreurs avaient été commises parce que depuis la mise en place du bureau de la Fémafoot, il n’y avait eu d’Assemblée générale car toutes les assemblées avaient été avortées. L’Assemblée générale extraordinaire s’est bien tenue. Ce qui veut dire que la famille du football malien se retrouve petit à petit. Ce qui est un bon signe. Et nous avons de l’espoir que les jours à venir nous allons revenir à nos valeurs d’antan. Avant, nous étions une famille. Il y a eu des problèmes. Et aujourd’hui, la famille se retrouve”, a-t-il souligné. Il a espéré que l’Assemblée soit un nouveau départ pour le football malien.

“Mais je veux que les uns et les autres comprennent que s’il ya des dirigeants c’est parce qu’il y a des clubs de football. Et si les clubs ne jouent pas au football, ils vont disparaître. J’ai espoir. Et j’invite les clubs à mettre tout de côté pour jouer au championnat qui va démarrer dans quelques jours afin de faire face à l’avenir de nos jeunes qui ne veulent que jouer au football et qui ont montré à l’opinion nationale et internationale qu’ils ont du talent”, a-t-il prôné.

S. D.

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct