Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

SCANDALE SEXUEL AU SEIN DE LA FEDERATION MALIENNE DE BASKET-BALL

Le président de la Fédération internationale de basket  (FIBA), le Malien Hamane Niang, s’est retiré « au moins temporairement » de son poste, le 13 juin 2021, suite à la publication d’une enquête du New York Times le visant pour avoir « ignoré » des comportements de harcèlement sexuel durant 12 ans. Selon les informations du New York Times, le Malien Hamane Niang a « largement ignoré l’agression de femmes pendant une douzaine d’années entre 1999 et 2011, lorsqu’il a d’abord été président de la Fédération malienne de basket, puis ministre des Sports de son pays. » A la suite d’une enquête réalisée par le journal américain sur des allégations de harcèlement sexuel sur des dizaines de joueuses au Mali, majoritairement au moment des faits présumés, Hamane Niang a décidé de se retirer « au moins temporairement » de ses fonctions afin de faciliter le travail aux enquêteurs. La fédération internationale de basketball a réagi à l’enquête et souhaite « une tolérance zéro à l’égard de toutes les formes de harcèlement et d’abus » tout en respectant la présomption d’innocence de Hamane Niang. Bien que le mis en cause « rejette fermement » les accusations portées par Jere Longman et Romain Molina, force est de constater que ce scandale ne sera pas sans conséquence.

Un coup de semonce dans les couloirs de la FIBA

 

En effet, au moment où l’on croyait que le monde de la balle au panier était, sans tambour ni trompette, en train de tisser sa toile, pour atteindre le niveau du football ou même du karaté, ce scandale résonne pour de nombreux observateurs, comme un coup de semonce dans les couloirs de la FIBA. Reste que pour de nombreux soutiens de Hamane Niang, ces accusations ne visent qu’à éliminer un homme politique qui aura contribué à faire du Mali, un des acteurs majeurs des parquets à l’époque où il dirigeait les instances maliennes de basket. Cela dit, même s’il sort blanchi de cette affaire, son image prendra un sérieux coup et son autorité mise à mal au regard de la gravité des faits. En tout cas, on espère que les enquêtes en cours permettront d’en savoir davantage sur ces accusations.   S’il est avéré que le patron de la FIBA qui fut ministre des Sports du Mali, président de la Fédération malienne de basket en 1999, puis président de la FIBA Afrique avant d’être élu président de la FIBA en 2019, était au courant de ce qui se déroulait dans les vestiaires, que la rigueur de la loi lui soit opposée. Quant à la Fédération malienne de basket-ball, elle devra faire son introspection et prendre, elle aussi, les mesures nécessaires pour éviter que ce scandale présumé ne se reproduise…..Lire la suite sur le pays.bf

 

ST

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct