Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Rupture des droits à l’AMO: 7 agents du CHU Gabriel Touré concernés!

Il y a juste quelques jours, le syndicat de l’hôpital Gabriel Touré avait organisé un sit-in des travailleurs pour dénoncer la rupture des droits des travailleurs à l’AMO, la non-perception des allocations à l’INPS et le retard des salaires du mois de novembre dernier, etc.

Ces points, inscrits dans les revendications du comité syndical du centre hospitalier universitaire Gabriel Touré, avaient fait monter la tension de plusieurs crans. Pour plusieurs personnes, cette situation atteste la mauvaise gestion du directeur général, le Pr. Kassoum Sanogo. Ce qui nous a conduit à pousser davantage les investigations pour en savoir un peu plus.

S’agissant de la rupture des droits des travailleurs à l’AMO, des agents ont témoigné que tous les travailleurs de l’hôpital Gabriel Touré ne sont pas concernés par la rupture de leurs droits à l’AMO. C’est seulement sept personnes qui sont suspendues à l’AMO, dont un responsable du comité syndical, ont confirmé nos sources. La raison avancée est que ces personnes, dont les droits sont suspendus, apparaissent comme suspects qui sont accusés d’effectuer des services commerciaux à travers leurs comptes AMO. Ainsi, ils sont accusés de ravitailler d’autres malades, différents des membres de leurs familles, en produits pharmaceutiques à travers leur compte AMO. Selon, une source proche des responsables du comité syndical du Gabriel Touré, c’est une seule personne, parmi ces travailleurs aux droits suspendus, qui a été accusé d’avoir fait sortir à travers son compte AMO des produits pharmaceutiques pour les revendre à des tierces personnes, d’une valeur de plus d’un million Fcfa. Ce commerce frauduleux a été démasqué, à travers une enquête de l’AMO, selon un agent de ce service. Quant à la non-perception des allocations à l’INPS, une source interne nous a expliqué que les allocations familiales sont payées pour des personnes ayant fourni des documents à l’INPS, en répondant et en respectant tous les critères exigés par l’Institut de prévoyance sociale. Sur ce plan, un responsable de l’INPS nous explique que celui qui n’a pas fourni de documents n’est pas répertorié, à plus forte raison bénéficier des avantages des allocations de l’INPS. Cela n’est pas un abus, a-t-il soutenu et de toute façon, la majorité des travailleurs du CHU Gabriel Touré bénéficient, semble-t-il, des allocations de l’INPS. Par ailleurs, les travailleurs auraient déjà perçu leur salaire du mois de novembre dernier. Ce qui est un signe encourageant de retour à la normale pour ce dispositif hospitalier, important pour la population.

SABA BALLO

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct