Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Récompenses mitigées au nom du défunt Soumi

Alors que la famille de Soumaìla Cissé n’a pas encore fini de digérer son deuil, sa libération par les djihadistes continue de faire des heureux parmi les plus heureux. Il s’agit en l’occurrence de trois des figures emblématiques de la Transition et du putsch, qui ne se sont visiblement pas contentés de parachever l’oeuvre des contestataires d’IBK. Les colonels Ismael Wagué, Sadio Camara et Koné, ci-devant ministres de la Réconciliation, de la Défense et de la Sécurité, ont selon toute évidence parachevé également la démarche entamée par l’ancien régime pour faire libérer le chef de file de l’opposition.

Ils en ont ainsi mérité une haute distinction honorifique que consacre un récent décret du président de la Transition qui les hisse au rang d’officiers de l’Ordre national. En si peu de temps dans le rouage de l’Etat, «les trois mousquetaires» ont pu donc s’illustrer par des prouesses au point de ravir la vedette à tant de personnalités qui s’étaient précédemment déployées à fond et dans l’ombre pour la même cause. Sauf que si prouesse, il y a, elle est tout au moins nuancée par l’énormité des concessions peu enviables au prix desquelles Soumaïla Cissé a été libéré. Après l’élargissement de tant de djihadistes l’aboutissement de la démarche devrait inspirer plus d’humilité que de fierté.

 

Les Domaines sur la courbe ascendante
Aucune année ne ressemble à la précédente désormais à la Direction Nationale des Domaines. La cadence gagnante amorcée par le Directeur Simpara est tenue et vient d’être confortée par une impressionnante dynamique conceptrice axée sur la programmation et l’initiative. C’est tout le sens du conseil de direction qui s’est tenu la semaine dernière, à l’espace Maeva, dans une parfaite convergence d’esprit et d’objectif entre le directoire, les cadres et le personnel. La communion entre décideurs et exécutants a donné lieu à un examen sans complaisance de la trajectoire prise par leur service commun : son bilan de l’exercice écoulé et ses perspectives. Pour ce qui est des  acquis, ils crèvent l’écran et peuvent se juger aux performances inédites dans le recouvrement des recettes 2020. Et pour se maintenir dans la même cadence, le secteur, sous l’impulsion de la même direction des Domaines, s’est doté de nouveaux textes révolutionnaires qui comportent à la fois les sillons de ses perspectives et devraient logiquement contribuer conséquemment à l’atteinte des objectifs du Plan Stratégique Triennal qui arrive à terme cette année 2021. C’est pour mieux appréhender ce nouvel outil et les dispositions pratiques de sa mise en œuvre que le gota a convergé autour de Ibrahim Simpara.

Rassemblées par la Rédaction

Source: Journal Le Témoin- Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct