Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Prof. Moussa Fomba, consultant en sciences occultes et astrologie : « Ce Gouvernement mènera à bout la transition avec succès »

Comme il est de coutume, à l’orée de chaque nouvel an, le consultant en sciences occultes, géomancien et professeur en astrologie, Moussa Fomba fait des prédications. Après la publication de sa revue annuelle ‘’San Kibaru 2021’’, dans laquelle il avait fait des prédications sur la transition, qui par la suite se sont avérées, nous avons jugé nécessaire de recueillir son avis sur l’avenir de la nouvelle donne de la transition. Notamment la nouvelle équipe gouvernementale dirigée par Dr Choguel Kokalla Maïga. A cet effet, ses prédications sont positives dans l’ensemble, surtout lorsqu’il affirme que ce gouvernement : « mènera et finira la transition avec honneur et succès ». Ce, malgré certains troubles à prévoir durant le dernier trimestre 2021.

‘’San kibaru 2021’’ est l’ouvrage édité par celui qu’on dénomme ‘’Dolo Karamogo’’(professeur en astrologie), de son vrai nom, Moussa Fomba. Dans cette revue, il avait bien évoqué des changements possibles en 2021, à savoir les évènements du mois de mai 2021, à travers la carte tarologique, la roue de fortune renversée, qui a exprimé soit un changement ou un échec, mais aussi la chute au sommet de la roue. «  Ceux qui sont en haut vont descendre et ceux qui sont en bas vont monter : le président Bah N’Daou et le Premier ministre Moctar Ouane  sont descendus  demis de leurs fonctions par le colonel Assimi Goïta) » a rappelé le professeur Fomba. Il avait affirmé que le changement était indéniable comme le prévoit l’année universelle 5, à savoir2+0+2+1=5. Que le Mali devrait s’attendre à des changements, car il se trouve au 30ème degré de la Vierge (6ème signe du zodiaque) avec comme planète régnante mercure. « Alors que mercure va rétrograder deux ou trois fois dans l’année » a-t-il prédit, sans manquer de signaler que cela n’est pas positif pour le Mali.

Après la véracité de ses prédications, le géomancien Moussa Fomba dès le jour du récent bouleversement du pouvoir, à savoir le 25 mai 2021, a fait une nouvelle consultation sur ces évènements. Selon ce qu’il a vu dans ses consultations, l’année 2021(1442) est considérée comme l’année de Sigué Moussa. De ce fait  c’est Moussa qui juge sans équivoque : Diama ka makan (contestation populaire, manifestation et violence). Que les 2 témoins c’est Inzan , de gauche comme de droite. Pour cela, dit-il, cette date donne : 25+05+2021= 2051= 2+0+5+1= 8. Or, affirme-t-il : « en pratique le 8 est le symbole d’une double révolution ». C’est pourquoi, selon le Pr Fomba, l’actuel président de la transition qui en était le vice-président, le colonel Assimi Goïta « suivra un certain mode de vie, puis brusquement volontairement ou à cause d’un événement, se trouvera obligé de modifier complément ce mode de vie  pour en épouser un autre, parallèle ou divergent ». Donc, que c’est probable qu’il verra le nombre 8 marqué sa vie.

Quant au pays, le Mali, Moussa Fomba a fait savoir qu’il sera à la vibration 9 en 2021. De ce fait, à l’en croire, le Mali ne doit rien entreprendre de nouveau durant l’année 2021. « Les reformes et même la refondation de l’Etat, telles prônées par les autorités politiques devraient toutes être amorcées depuis 2020 qui est de la vibration 8. Sinon l’an 2021 ne garantit pas de succès aux faits nouveaux » a indiqué le spécialiste en sciences occultes, avant de faire savoir qu’à part les élections présidentielles et législatives, les réformes seront impossibles, car annoncées au cours d’une année à vibration 9. Cependant, dira-t-il, on pourra faire en couplée les autres élections avec celle référendaire.

Revenant sur le fait que cette année dont le premier jour (Achoura) est tombé sur le vendredi, jour de Nabila Moussa, il a dit qu’il y’aura des évènements de surprise et de peur. « La peur engendre la peur. Il y’aura beaucoup de morts, surtout dans le lot des personnalités de  renommée, de chefs religieux et de vieilles personnes » a-t-il affirmé tout en justifiant cela par le fait que Nabila Moussa n’aime pas l’isolement, comme cela fut le cas en un moment donné à l’encontre du M5RFP par la junte.

Du changement positif avec l’arrivée de Choguel K. Maïga

Contrairement à certains qui ne nourrissent pas de confiance à la gestion de l’actuel Premier ministre, le Professeur Fomba voue de l’espoir à la gestion de Choguel Kokalla Maïga. Cependant, comme suggestion, il lui demande à ne pas isoler une quelconque frange du M5RFP. De ne jamais perdre la confiance des membres de ce mouvement, ainsi que de son président, le Colonel Assimi Goïta.

Lors de sa synthèse entre la date de naissance de l’actuel Premier ministre avec d’une part, la date d’accession du Mali à l’indépendance et d’autre part, le chiffre de l’année universelle, il s’est prononcé sur les chances de réussite de l’actuel Gouvernement dirigé par lui.

Avec sa date de naissance (2-4-1958), le PM Maïga, selon le spécialiste en astrologie, est 13ème degré du Bélier qui symbolise le feu. « C’est un homme d’action, qui a un caractère profond, un tempérament batailleur, énergique et parfois agressif. Il est souvent intolérant. Sa vie est émaillée d’évènements et de changements… » a vu le Pr Fomba. Comme conseils à l’actuel Premier ministre, le ‘’Dolo Karamogo’’ lui demande à ne pas se servir de sa position actuelle pour régler des comptes personnels ou prendre sa revanche sur certains et même de vouloir être individualiste. « Son chemin de vie est 3 et sa vibration annuelle est 2. Quand on a une vibration annuelle 2 en 2021, on doit s’associer, coopérer non seulement avec les militaires, les partenaires sociaux et la classe politique. Si réellement il veut aller loin ».

Sur l’avenir, la durée de l’actuel Gouvernement, le consultant en sciences occultes a été on ne peut plus clair. « C’est Alou Badra qui est à la finition, de ce fait ce Gouvernement sera honoré et mènera à bout la transition. C’est plausible qu’il soit le dernier gouvernement de cette période de transition » a-t-il dit avec insistance. Maintenant pour que cela soit, tout dépendra, selon ses prédications, de Choguel lui-même. Selon lui, qui ; « doit se séparer des anciennes habitudes. Ne pas être individualiste, négligeant ou orgueilleux ». Les couches qui donneront du fil à retordre au Gouvernement, dira Moussa Fomba, sont les connaisseurs du droit et le monde du commerce. Il vivra ses moments des turbulences passagères, a-t-il dit. Etant donné que le chiffre 8 est l’apanage de Alou Badra, il estime que ce gouvernement fera les huit mois avec succès. « C’est un Gouvernement qui peut aller très loin » a conclu le spécialiste en sciences occultes.

Moustapha Diawara

Source: Le Sursaut

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct