Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Participation des femmes et filles au processus politiques et électoraux : Le vestibule de Taoudeni officiellement lancé

Afin de promouvoir la participation des femmes et des filles aux différents processus politiques et électoraux organisés sous la transition, l’Association Malienne pour la Promotion de la Jeune fille et de la Femme (AMPJF) en collaboration avec ACE-Conseil Mali a lancé un vaste programme de veille à Bamako et dans les régions de Gao, Tombouctou, Ménaka, Kidal, Taoudéni et Mopti dénommé : « Vestibule de Veille des Femmes pour une Transition et des Elections Inclusives au Mali » (VVFF). Pour des raisons de sécurité, celui de Taoudeni a été officiellement lancé le jeudi 17 mars 2022 à Tombouctou.  

Dans le cadre de son projet de mise en place d’un instrument solide de veille de la participation des Femmes et filles aux différents processus politiques et électoraux sous la Transition au Mali, l’Association Malienne pour la Promotion de la Jeune fille et de la Femme (AMPJF) en collaboration avec ACE-Conseil Mali a lancé le programme dénommé « Vestibule de Veille des Femmes pour une Transition et des Elections Inclusives au Mali » (VVFF). Un programme qui cible près de 1 500 femmes et jeunes filles, leaders politiques, responsables électoraux, candidates et potentielles candidates dans 7 Régions du Mali, à savoir Bamako, Gao, Tombouctou, Ménaka, Kidal, Taoudéni et Mopti, entend s’appuyer sur le renforcement des capacités des femmes sur les thématiques clés de la Transition, des élections et de la citoyenneté ; l’appui ciblé aux femmes candidates et potentielles candidates aux différentes élections et la mise en œuvre d’un programme inclusif d’éducation civique et de sensibilisation pour favoriser l’accès équitable et la participation des femmes, à travers l’application de la loi 052, aux différents processus politiques et électoraux prévus dans le cadre de la refondation au Mali. Conformément à son plan d’action annuel sur l’opérationnalisation des vestibules dans les six régions cibles du programme, le Vestibule de Taoudeni a été officiellement lancé, le jeudi 17 mars 2022. Pour des raisons de la situation sécuritaire particulièrement précaire dans cette localité, la région de Tombouctou a servi de cadre pour abriter ce grand évènement, en présence du gouverneur de Taoudeni, des autorités locales ainsi que plusieurs autres représentants de l’organisation onusienne et de la société civile. Après cette phase de lancement, il est prévu également la phase de développement des capacités des femmes, des jeunes filles, des organisations féminines sur l’engagement citoyen au Mali à travers des Ateliers et des séances de Formations afin d’outiller les femmes pour participer efficacement aux différentes étapes de la Transition et compétir  efficacement aux différentes échéances électorales prévues par la Transition ; ensuite, un projet de clôture du programme autour d’un atelier de Dialogue de Haut niveau et une stratégie de communication qui prend en compte les réalités Locale et Régionale. Une occasion pour le chef de l’exécutif régional, le général Almeidou de souligner que la volonté du Gouvernement, concernant la Loi 052, voté en 2015, doit se manifester dans les Régions, auprès des services déconcentrés de l’Etat, des Association et les ONG qui sont, selon lui, les principaux partenaires du développement des Territoire. C’est pourquoi, « les autorités ont souhaité que toutes les femmes des Cercles soient activement impliquées dans la mise en œuvre des activités ». Il s’est par ailleurs réjoui que ce programme qui ambitionne de former les femmes sur leurs droits et leurs devoirs, contribue à augmenter le potentiel de développement de la Région de Taoudéni. Tout en précisant que ce projet ambitionne de promouvoir et de consolider la participation politique des femmes, comme actrices de la vie démocratique, du développement territorial et du processus de refondation du Mali, la Directrice de ACE-Conseil, structure chargée de la mise en œuvre du projet VVFF à Taoudeni a lancé un défi de concrétiser cette ambition. « Je finirai mes propos en lançant un défi à cette illustre assemblée de Taoudéni. Un défi que j’ai bon espoir de rendre effectif de 30% de femmes élues dans les instances régionales et communales conformément à la loi » a-t-elle indiqué lors de son allocution. Selon le responsable de l’unité genre de la MINUSMA, Mahamane Sayeni Moussa, la participation politique des femmes reste marginale au Mali, malgré la prohibition de la discrimination, l’existence de politiques et programmes étatiques pour la promotion du genre, de nombreux plaidoyers des associations de la société civile et une grande importance accordée par la communauté internationale à la prise en compte de la dimension genre. Ce projet VVFF s’inscrit, donc dans le cadre de la mise en œuvre des priorités nationales en matière de genre et la participation politique, la gouvernance du cadre stratégique pour la relance économique et le développement (CREDD), et en particulier, la politique nationale genre du Mali. Il est financé par la MINUSMA, le PNUD, le Canada et la Norvège et mis en œuvre par Association Malienne pour la Promotion de la Jeune fille et de la Femme (AMPJF) et ACE Conseil Mali et appuyé par le Ministère de la Promotion de la Femme de l’Enfant et de la Famille.

Issa Djiguiba

Source: Le Pays- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct