Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Moussa Mara lors de sa tournée dans le cercle de Nioro: « Nous ne ménagerons aucun effort pour aller dans les zones les plus reculées afin de voir de nos propres yeux, les conditions de vie de nos concitoyens »

Le président fondateur du parti Yelama Moussa Mara accompagnée d’une forte délégation a effectué une tournée dans le cercle de Nioro.  Il s’agissait de la ville de Nioro, des communes de Simby, GadiabaKadiel, Troungoumbé, Diarah,  koreraKoré et Guogui vers la frontière Mauritanienne.

Au cours de sa tournée,  l’ex-premier ministre a rendu une visite aux notabilités des dites localités suivi des rencontres avec les forces vives de la nation autour des questions, non seulement de développement, de sécurité mais aussi de la bonne gouvernance pour un Mali meilleur dirigé par des hommes intègres et patriotes. Une des rares occasions pour l’homme de connaitre réellement les maux qui minent ces zones éloignées du Mali longtemps restées dans l’oubli en terme de développement à savoir les difficultés d’accès à l’eau potable, le manque d’infrastructures dans les zones sahéliennes constituant un traumatisme profond. Selon les habitants des zones concernées, malgré l’état des routes,  c’est la toute première fois qu’une si grande personnalité du pays fasse ces efforts pour le bien être des plus vulnérables.  Très émus, ils réclament la candidature de l’homme fort de Yelema (Changement) pour les futures échéances électorales.
Selon le premier député démocratiquement élu de Nioro, DembouDieguouraga, Grand-père maternel du père fondateur de Yelema  « Je suis fier de la décision prise par Moussa Mara en choisissant de céder la place à d’autre pour présider la destinée de son parti qu’il a créé. » s’est réjoui l’ancien élu de Nioro. Pour lui, la vie d’ici-bas et celle dans l’au-delà n’est qu’une alternance car selon lui, on vit une période ici sur terre mais aussi, une autre illimitée dans l’au-delà.  « Cette alternance a été bien comprise par vous et si tous les responsables pouvaient être pétris des mêmes idéaux, tous allaient comprendre qu’ils ne sont pas les seuls fils valables pour ce pays. Il faut qu’on accepte comme vous l’avez fait en laissant d’autres jouer le rôle qui était le vôtre», a estimé l’ex-représentant de ladite ville à l’AN.  Quant à  Bakary Cissé, maire de Simby, il dira que malgré l’état dégradant des routes qui mènent à leur commune, c’est Mara qui est la première grande personnalité politique du pays à poser le pied sur leur sol afin de connaître leurs préoccupations. Selon lui, cette visite est symbolique pour tous les habitants de la commune qui n’ont pas hésité à réclamer la candidature de l’homme pour les prochaines échéances électorales. « Si Mara décide d’être candidat nous allons le soutenir par tous les moyens car il mérite d’être le président de la République. J’ai toujours respecté mes engagements et je le dis je le soutiendrai avec toutes mes forces. Comme Il est là pour connaître nos préoccupations, ça tombe bien parce qu’ici on a un problème d’eau et si quelqu’un décède dans cette commune, il nous faut aller jusqu’à des kilomètres d’ici pour en trouver afin de faire la toilette mortuaire. Qu’il prenne notre préoccupation en compte. » S’agissant du représentant des jeunes de la commune de Diarrah, « c’est pas tous les jours qu’on voit une si grande personnalité du pays. Il a été premier ministre de toute une République mais cela n’a pas empêché qu’il soit avec nous dans cette localité que nombreux politiciens ne connaissaient pas. Il n’a pas attendu la campagne présidentielle pour venir ici ou envoyer un de ses représentants proche d’ici comme l’ont toujours fait certains. Je suisheureux de savoir que d’autres connaissent et pensent à nous malgré tous les dangers liés à cette impraticable route qui mène jusqu’ici, chapeau à lui. On a besoin des politiques de son genre qui  se préoccupe de ses concitoyens. S’il est candidat nous allons l’aider à passer.» a t-il souligné.
A Nioro, Moussa Mara, lors du débat public en réponse aux différentes questions des habitants, dira que l’objectif de sa tournée est de connaitre presque toutes les localités du cercle de Nioro afin d’être témoin des conditions de vie des habitants de leur contrée en vue d’apporter des réponses concrètes aux préoccupations des uns des autres. « En dehors des grandes villes, j’ai visité plus de 270 localités du pays pour connaitre les conditions de vie de nos concitoyens et les handicaps qui freinent ledéveloppement dans ces zones et nous avons compris la politique en ce sens. Il est impossible de connaitre réellement son pays et ses habitants sans se rendre à la source pour faire le diagnostic soi-même afin de soigner le mal qui y réside. Pour ça, qu’il y ait élection ou pas, nous ne ménagerons aucun effort pour aller dans les zones les plus reculées afin de voir de nos propres yeux,les conditions de vie de nos concitoyens.» a expliqué Moussa Mara. A ses dires, le second objectif de cette tournée; c’est de faire le constat des travaux réalisés par les élus du parti Yelema dans leurs bases respectives. 《Cela doit être une priorité pour tout leader de parti. »a affirmé Moussa Mara
Sur la question de la gouvernance actuelle du pays par les militaires de la junte, l’ex premier ministre dira en ces termes, qu’il y aura toujours des coups d’État à moins que les maliens choisissent les personnes intègres et patriotes soucieux du devenir du pays contrairement aux dirigeants de l’ère démocratique.   « Si vous aller continuer à recevoir les cadeaux des hommes politiques en période électorale en échange de votre vote, il est clair que vous serez les plus malheureux et oubliés. Vous ne pouvez rien leur reprocher car pour eux les politiques, ils ne vous doivent rien en retour. Alors choisissiez de bonnes personnes qui peuvent soigner vos maux.” a laissé entendre Moussa Mara.

Ben Chérif

Source: Journal Enquêteur

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct