Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Moctar Ouane à Mopti: une mission pour relancer l’espoir

Le Premier ministre Moctar OUANE est arrivé hier jeudi à Mopti à la tête d’une forte délégation pour une mission de quatre jours. Il y procèdera au lancement de plusieurs initiatives de développement, dont les infrastructures routières.

 

L’avion transportant le chef du gouvernement a atterri à l’aéroport de Mopti aux environs de 12 heures où il a été accueilli par le gouverneur, le colonel Major Abbas DEMBELE et le maire de la Commune urbaine de Mopti Issa KANSAYE.
Il est accompagné par presque une dizaine de ministres, à savoir, entre autres, le ministre de la Santé et du développement social, Dr Fanta SIBY, le ministre de la Refondation de l’Etat, Mohamed COULIBALY ; le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Bintou Founé SAMAKE ; le ministre de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Mahmoud Ould Mohamed ; le ministre des Transports et des infrastructures, Mahmoud Ould Mohamed ; le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Mohamed Salia TOURE… Font également partie de la mission plusieurs responsables des services publics.
Pour cette première sortie du Premier ministre en 5e région, un programme au pas de charge l’attend. Déjà à l’arrivée, la mission s’est rendue directement au camp militaire Hammadoun Bocary BARRY de Mopti pour présenter ses condoléances à l’armée suite au massacre de Tessit qui a fait une trentaine de morts parmi nos soldats. À cette occasion, un deuil de trois jours est décrété. Ensuite, la délégation a rendu une visite de courtoisie aux autorités traditionnelles et coutumières de ladite localité avant de se rendre à Sofara d’où est originaire le chef de la mission.
Aujourd’hui vendredi, la mission doit remettre d’importants équipements à différents sous-secteurs de l’agriculture, de la pêche et de l’élevage. Aussi, au compte du ministère de l’Agriculture, le Premier ministre fera dons de vivres aux déplacés internes.
En plus, Moctar OUANE va procéder à l’inauguration de deux infrastructures sanitaires. Il s’agit en l’occurrence de l’inauguration du Centre national d’appareillage et d’orthopédique et un centre d’hémodialyse au sein de l’hôpital régional Sominé DOLO. Ce centre va mettre fin au calcaire des patients du cœur. En effet, les patients étaient obligés de se rendre à Bamako ou à Sikasso pour suivre leurs traitements.
Le samedi, 3e jour de la mission, Moctar OUANE va réceptionner les travaux du port de pêche de Konna. Puis dans l’après-midi, il procédera au lancement des travaux de la route Sevaré-Gao (2×2 voies).
En fin de journée, il présidera une réunion du Cadre politique de gestion de la crise au Centre. Selon l’un des conseillers à la Primature, ce cadre va être une occasion de faire le point des actions et initiatives menées au Centre. Tenir cette réunion à Mopti est capital et significatif, car la zone est toujours considérée comme l’épicentre de la violence. Leur attente à l’issue de ce cadre est capitaliser les expériences, de corriger les insuffisances. ‘’ La situation est évolutive, il faut de tels cadres pour beaucoup plus de coordination et de concertation’’ a indiqué le conseiller.
De son côté, le ministre Mohamed Salia TOURE, a indiqué que c’est conformément à l’axe N°1 du plan d‘action du Gouvernement qui porte sur le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national que le Premier ministre effectue cette mission en 5e région. Elle affiche, souligne-t-il, une volonté forte du Gouvernement d’aller au contact de la population. Ainsi, la démarche vise, selon lui, à signifier à celle-ci la présence de l’Etat à leur côté, mais également de s’enquérir de leurs difficultés, attentes et les défis auxquels elles sont confrontées. Et c’est dans ce cadre, a-t-il rappelé, que le Premier ministre était à Kayes pour l’inauguration du 2e pont de cette région. Après Mopti, une mission similaire se rendra dans les jours à venir dans d’autres localités.
Quant à la tenue du cadre politique de gestion de la crise du Centre, en plus des précisions du Conseiller, le ministre Mohamed Salia a ajouté que c’est une approche nouvelle visant à échanger avec les différents acteurs de la crise en vue de les impliquer davantage à la recherche de solutions. « Les solutions viendront peut-être de ce genre initiatives. On ne peut pas toujours rester à Bamako pour imaginer des solutions et les faire descendre à la base. Mais elles viendront au contact des populations qui souffrent de ces crises », a indiqué le ministre porte-parole du gouvernement.

PAR SIKOU BAH
Envoyé spécial

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct