Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mme Mbaranga Gasarabwe à Kayes : le développement de la région au cœur des échanges

La représentante spéciale adjointe du secrétaire général des Nations unies, coordonnatrice humanitaire et coordonnatrice résidente du Système des Nations unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, a effectué du 28 au 30 avril 2021 une tournée dans la Région de Kayes pour s’imprégner des réalités locales et expliquer les missions de la MINUSMA aux populations. Elle était accompagnée de ses proches collaborateurs et du chef de mission de l’OIM (Organisation internationale pour les migrations)-Mali, Pascal Reyntjens et des représentants régionaux de l’Unicef, PAM, OMS.

 

Cette visite de trois jours avait pour objet de renforcer la coordination des activités de développement dans le contexte de la pandémie de la Covid-19 et de faire le plaidoyer auprès des partenaires gouvernementaux pour une meilleure prise en charge des populations touchées par l’insécurité alimentaire, la malnutrition, l’accès à l’eau, des épidémies sans oublier les réfugiés mauritaniens installés à Kayes.

«Nous sommes très ravis de recevoir cette mission importante de l’ONU au Mali. Cela est une aubaine pour nous d’initier ensemble des projets et initiatives non seulement pour le développement, mais aussi pour faire de la prévention et consolidation de la paix dans notre Région», a déclaré le colonel Moussa Soumaré, gouverneur de la Région de Kayes.

L’occasion était donc opportune pour évoquer les problèmes majeurs de la région, comme le chômage des jeunes, l’orpaillage et ses conséquences sociales et environnementales, l’insécurité alimentaire, la déscolarisation des filles, l’accès à l’eau potable, la faible pluviométrie, les pesanteurs sociales comme le problème d’esclavage. Avec le Conseil régional, la visiteuse a exploré les voies de coopération. Kayes a surtout besoin de micros barrages et unités industrielles pour promouvoir l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’agro-business.

Par ailleurs, Kayes est aussi touchée par la pandémie de la Covid-19 avec 913 cas cumulés à la date du lundi 26 avril 2021. à la direction régionale de la santé, Mbaranga Gasarabwe, a été édifiée sur les efforts que déploient les autorités locales, les acteurs de la santé et tous les partenaires, notamment les Nations unies et les ONG spécialisées, dans le cadre de la lutte contre cette maladie. La région a besoin de laboratoires d’analyses PCR afin de faire des analyses rapides des cas et circonscrire la chaîne de contagion.

Peu avant cette étape, Mme Mbaranga Gasarabwe et sa délégation avaient aussi visité le One Stop Centre (Centre de prise en charge holistique médical, juridique, psychologique… des survivantes de violences sexuelles) à l’Hôpital de Kayes.

Ce Centre, initié par le programme Initiative Spotlight et financé par l’Union européenne, œuvre pour qu’aucune femme ou fille victime de VBG ne soit laissée pour compte. L’Initiative Spotlight vise à éliminer toutes les formes de violence à l’égard des femmes et des filles.

Aussi dans la Région de Kayes, le programme Initiative Spotlight œuvre au changement de comportement et normes sociales face aux pratiques néfastes comme l’excision, le mariage des mineurs. Lors de sa rencontre avec les organisations de la société civile, les collectivités locales et les acteurs communautaires (imams, RECOTRADE, ONG et associations de défense des droits de l’Homme), la coordonnatrice humanitaire a invité les hommes à emboîter le pas à leurs frères de Ségou, où un groupe d’hommes engagés contre les Violences Basées sur le Genre a mis en place un club de « Masculinité positive » pour défendre et protéger les droits des femmes.

L’un des points d’orgue de cette mission a été la remise de kits pour l’élevage et de vivres aux migrants (15 jeunes et une famille de 5 personnes) venus volontairement de la Libye grâce à l’appui de l’OIM Mali. La visite a pris fin par le lancement des clubs «Anbè yongon bolo – On est ensemble !» initiés par les Fonds de consolidation de la paix des Nations unies (PBF). Ces clubs mis en place dans différentes localités des communes de la Région de Kayes visent à consolider la paix et à garantir le vivre-ensemble à travers les mécanismes communautaires et traditionnels de gestion de conflits.

Bandé Moussa SISSOKO
Amap-Kayes

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct