Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Marche contre les sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA: La communauté sénégalaise au Mali fortement mobilisée

Pour protester contre la Cédéao et l’Uémoa, le vendredi dernier, les Maliens sont sortis massivement à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pour dire non aux sanctions imposées par les deux organisations sous-régionales. La communauté sénégalaise au Mali s’est fortement mobilisée pour soutenir ses frères maliens.

 

A la demande des autorités de Transition qui ont lancé un appel de manifester suite aux sanctions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa). Le vendredi dernier, les Maliens sont sortis massivement à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, pour dire non aux sanctions qui ont été imposées par les chefs d’Etat de la Cédéao et de l’Uémoa. Cette mobilisation fut une véritable démonstration de force pour montrer à la Communauté sous-régionale et internationale la souveraineté du Mali et la légitimité des autorités actuelles.

Au cours de cette manifestation populaire contre les sanctions de la Cédéao et de l’Uémoa, la communauté sénégalaise au Mali s’est fortement mobilisée aux côtés de ses frères maliens pour montrer leurs désapprobations contre ces sanctions jugées inhumaines, imposée par les dirigeants de la Cédéao. Juste après la grande prière de la mi-journée de vendredi, notre équipe de reportage a sillonné les restaurants et ateliers de couture des Sénégalais. La majeure partie de ces restaurants et ateliers de coutures sénégalais étaient fermée. Selon des témoins, dès 12h, leurs propriétaires étaient tous partis au boulevard de l’indépendance pour la manifestation de soutien.

Après notre équipe s’est rendue au Monument de l’Indépendance pour être en contacte avec des Sénégalais. Meissa Diop est de ceux que nous rencontré. Selon lui, le Mali est sa deuxième partie. « L’homme que je suis aujourd’hui c’est grâce au Maliens et aux Maliennes », a-t-il affirmé avant d’ajouter que « Le Mali m’a tout donné, c’est mon devoir aussi de faire tout mon possible à ce pays que je chéris bien au fond de mon cœur ».

Même argument pour Fatou Fall, responsable d’un restaurant qu’elle a fermé pour être au Monument : « C’est inadmissible de rester dans mon restaurant alors que le peuple malien se bat pour l’avenir du Mali », a-t-elle fustigé. « Tout ce qui touche au peuple malien touche aussi les Sénégalais qui vivent ici. C’est pour cette raison que je suis venue dire non aux sanctions honteuses que les la Cédéao et l’Uémoa ont prises. « Honte à Macky Sall », conclut-elle.

Selon un leader sénégalais que nous avons rencontré et qui a préféré garder l’anonymat, les conséquences seront énormes pour le Sénégal sur le plan économique car le Mali représente à lui seul 40 % des destinations d’exportation pour le Sénégal soit à hauteur de 474 milliards  de F CFA par an. Mais aussi sur le plan du transport des personnes et des marchandises car le Mali est la première destination de transport intra régional pour le Sénégal.

O.Mahamane

SourceMali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct