Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mamadou Oumar Sidibé de la plateforme Anko Fasoko : “Nous participerons aux Assises nationales de la refondation, mais pas en faire-valoir”

La plateforme politico-sociale Anw ko Fasoko constituée d’une trentaine de partis politiques et d’associations a été officiellement lancée le week-end dernier à la Maison de la presse de Bamako à travers une conférence de presse portant sur le  thème la “Rupture avec le système de gouvernance de la IIIe République, gage de réussite de la Transition”.

Ils sont au nombre d’une trentaine de partis politiques et d’associations  dont le PRVM/Fasoko, l’ANCD-Mali… à constituer ce nouveau regroupement politique.  Dans une déclaration liminaire lue par le président du parti ANCD-Mali, Alassane Dembélé dit Alasko, il ressort que cette plateforme est composée de regroupements de partis, d’associations et de hautes  personnalités  ayant  une  vision commune. Il a pour objectif d’affronter  les  échéances  électorales  à  venir  dans  le  but de  conquérir et d’exercer le pouvoir avec une gouvernance de rupture.

“Pour ce faire, nous nous engageons à mettre en place les structures décentralisées de la plateforme, proposer un projet de société et un programme de développement pour un Mali émergent, préparer les élections générales (présidentielle, législatives communales et régionales)”, soutiendra M. Dembélé. C’est  pourquoi, selon lui la plateforme donnera à chaque fois ses opinions sur  la gestion du pays. En conséquence, elle est engagée à soutenir toute initiative allant dans le sens de la rupture avec la gouvernance de la IIIe République.

Aussi, la plateforme conseille au gouvernement d’axer ses efforts  sur l’essentiel, notamment : la sécurité des personnes et leurs biens sur toute l’étendue du territoire, l’organisation d’élections crédibles, transparentes, équitables et apaisées, l’encouragement de dialogue intra et extra communautaire et la lutte implacable contre la corruption, les malversations

En tout cas cette plateforme dit mettre tout en œuvre pour la formation d’hommes nouveaux qui incarneront ce leadership et s’attèleront à la transformation qualificative de la société malienne. “Nous  voulons  restaurer  les  valeurs  sociétales  et  les  principes  qui  sous-tendent cette vision : le dambé, le danaya, le ladiriya. Nous  rétablirons la  confiance  entre  les  gouvernants  et  les  gouvernés  en mettant  fin  à  l’obscurantisme  qui  a  obstrué,  jusqu’à  présent,  la  voie  à l’émergence de forces politiques saines capables de proposer des projets de transformation sociale robustes et enthousiasmants.  Nous  voulons  bâtir  un  Mali  libre,  maître  de sa  destinée  et  porteur d’espérance pour les peuples d’Afrique et du monde.  Nous voulons bâtir un Etat juste, impartial et solidaire au service de tous”, martèlera le conférencier. Pour sa part, Mamadou Oumar Sidibé président du PRVM/Fasoko a regretté le fait que plus de trois décennies  de  mal  gouvernance, nous a désaxés et désorientés.

“La faute incombe à nos politiques et à nos gouvernants. Aujourd’hui, l’urgence impose une nouvelle destinée pour  notre  pays  en  accordant  une  attention  particulière  à  la souffrance des Maliens. Nous  sommes  du  système,  vous  êtes  du système. Nous avons tous participé de manière active ou passive à l’effondrement de notre  pays  en  acceptant  le  mode  de  gouvernance  des  régimes antérieurs. Ces modes de gouvernance ont montré leurs limites. Raison  pour  laquelle,  des  hommes  et  des  femmes  ont  jugé nécessaire  de  rompre  carrément  avec  un  système  révolu.  D’où l’impératif  d’aller  à  une  refondation  pour l’avènement de la IVe République. Ce qui motive la naissance de la plateforme Anw Ko Fasoko”, a fait savoir M. Sidibé. Il a affirmé qu’ils vont soutenir la Transition afin qu’elle puisse sortir par la grande porte. C’est dans ce même esprit que la plateforme, à en croire M. Sidibé, va participer aux Assises nationales, cependant pas pour être le faire-valoir comme au Dialogue national inclusif.

A noter que cette plateforme selon ses initiateurs est ouverte à tous les partis politiques et associations qui partagent leur vision.                            

 Kassoum Théra

Source: Aujourd’hui-Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct