Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les recommandations

ATELIER DE RÉFLEXION SUR LA NOTION DE SECRET-DÉFENSE

Les recommandations  

A l’issue de deux jours de travaux, les participants (au nombre d’une trentaine) à l’atelier de réflexion sur la notion de secret-défense, tenu les 26 et 27 mai 2022, à l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Beye, ont formulé des recommandations. La cérémonie de clôture a été présidée, le vendredi 27 mai 2022, par le représentant du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le colonel Mohamed Ly, en présence du directeur DCAF-Mali, Alexis NDayizeye, et de l’expert DCAF, Dr Oswald Pandenou.

 

Ainsi, les  participants, représentants les ministères de la Défense, de l’Economie, de la Justice,  de la Sécurité, de la Direction des ressources humaines des armées, et de plusieurs directions, centres, et offices nationaux, se sont penchés sur  plusieurs thèmes, notamment  “la notion de secret-défense  et le cadre légal relatif à l’organisation du secret de la défense en matière de bonne gouvernance”, “la préservation de la sécurité nationale” “la procédure nationale et la pratique en matière de secret-défense au Mali”, “le secret-défense et mission des services en charge des ressources humaines et corps de contrôle”, mais aussi “la présentation et discussion du manuel de formation sur le contrôle financier dans le secteur de la sécurité au Sahel”.

En outre, ils ont recommandé :

– la mise en place d’un cadre fixant l’organisation du secret défense au Mali en prenant en compte les dispositions de la stratégie nationale de la RSS et son plan d’actions 2022-2024. La finalisation et l’adoption de la politique de sécurité nationale ;

– la conceptualisation de la notion de « secret défense » en vue de clarifier les règles relatives au maniement des informations et supports classifiés dans un contexte de dématérialisation accélérée et de besoin d’échanges accrus avec des acteurs privés et les partenaires étrangers ;

– l’accélération du processus d’élaboration du cadre réglementaire relatif au secret défense qui sera en phase avec les documents de politiques en matière de défense nationale, la réforme du secteur de la sécurité (RSS), ou tous documents, stratégies dans le secteur de la défense ;

– la mise en place une synergie d’actions entre les acteurs  de la défense et les acteurs de la chaîne de prévention et la lutte contre la corruption, la délinquance  financière et économique ( justice, BVG, OCLEI, CNETIF…), en vue de faciliter les interactions sur les questions importantes de gouvernance du secteur de la défense et de sécurité, faire en sorte que l’exemption des contrats passés  sous le sceau de « secret défense », ou le sceau des « intérêts essentiels de l’Etat aux procédures  ordinaires  de passation et de contrôle de la commande publique ne soit pas un obstacle aux principes de transparence, d’efficacité et d’efficience  dans la gestion de ressources publiques, élargir  le champ de contrôle des contrats passés sous le sceau de « secret défense » ou sous le sceau « des  intérêts essentiels »  de l’Etat aux structures de contrôle administratif externe.

Le représentant du ministre de la Défense et des Anciens Combattants, directeur des Ressources Humaines des Armées, colonel Mohamed Ly, a, au nom de son ministre, remercié le Centre pour la gouvernance du secteur de la sécurité pour ses efforts contributifs pour la gouvernance du secteur de la sécurité dans notre pays. Il a salué cette initiative du Centre pour la Gouvernance du Secteur de la Sécurité en partenariat avec sa structure et souhaité dans un avenir proche parvenir à l’adoption d’un régime d’habilitation fondé sur les principes de gouvernance démocratique dans l’intérêt supérieur de la nation.

Le directeur DCAF-Mali, a félicité ses partenaires de l’atelier de réflexion et les participants. Il a estimé que le Centre qu’il préside a apprécié la pertinence et la nécessité d’initier cette réflexion sous l’angle de la gouvernance et la sécurité militaire.

Boubacar Diakité Sarr

Source: Les Échos- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct