Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Les questions sociales : Pour un climat social apaisé

Dans la salle des banquets du CICB, la séance des discussions de l’atelier 3 est présidée par l’ancienne ministre, Togo Marie Madeleine. Mossadeck Bally en est le vice-président. Tous les deux sont membres du Panel des hautes personnalités. Les rapporteurs du groupe sont l’ancien ministre Modibo Kadjogué, Hinna Haïdara et Clément Dembélé.

Ce Panel est chargé de débattre de trois des 13 thématiques retenues pour les ANR. Il s’agit des thématiques 5 portant sur : «Dialogue social : enjeux, défis et perspectives-réformes sociales-fonction publique-formation-Emploi des jeunes-entreprenariat, dont la présentation a été faite par l’expert Abdourahamane Touré.

À ce niveau, il faut souligner que les débats ont débuté dès lundi après la cérémonie solennelle d’ouverture, comme indiqué dans le programme général des Assises. Ainsi, les thématiques 7 sur «santé et affaires sociales-questions humanitaires- Réfugiés et déplacés internes, et 12 «développement durable- environnement-assainissement» avaient été respectivement présentées par les experts Mamadou Namory Traoré et Dr Allassane Ba.

Au cours des discussions sur la thématique 5, les propositions et les suggestions ont porté essentiellement sur la réorganisation de la société civile, la limitation du nombre des syndicats au niveau des services de santé et de l’éducation nationale.

S’y ajoutent le recrutement direct des majors des écoles à la fonction publique sans concours afin d’encourager davantage le mérite, la limitation du nombre de mandat des responsables des structures de la société civile et la création d’un code de bonne conduite.

Dans son intervention, Dr Fassoun Coulibaly a proposé pour le compte du ministère du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue social, entre autres, de réorganiser en un seul ministère les départements en charge de la Fonction publique, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, d’organiser une conférence sociale dans le domaine du travail.

Aussi, a-t-il proposé d’adopter un chronogramme de mise en œuvre des engagements de l’État pris dans le cadre des procès-verbaux de conciliation, faire la relecture des textes sur la création des syndicats au Mali.

À sa suite, Mme Djikiné Hatouma Gakou, présidente de la Fédération malienne des associations de personnes handicapées (Femaph), a suggéré d’améliorer la protection et l’insertion des personnes vivant avec un handicap dans la fonction publique. Sur le plan de la formation, les suggestions tournent autour de la réinstauration de l’examen d’entrée en 7è année à travers le Certificat d’études primaires (CEP), l’adaptation du concours d’entrée à la Fonction publique au système licence-master-doctorat (LMD).

Par rapport au volet emploi des jeunes et entreprenariat, l’ancien ministre Maouloud Ben Kattra a proposé de fusionner tous les services y afférant notamment à l’image de l’Agence pour la promotion de l’emploi des jeunes (Apej), l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE), ou encore de reverser tous les travailleurs de la fonction publique des collectivités dans la fonction publique d’État.

Aboubacar TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct