Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le MIRIA dit ses quatre vérités au président IBK: L’heure n’est plus aux tergiversations

Le peuple malien est en colère, sinon très en colère contre la gestion actuelle du pays. Cela a poussé le Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) dirigé par Dr Mamadou Keïta de réagir. C’est pourquoi, il a adressé une lettre ouverte au Président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Keïta.

Le Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) est très clair dans cette lettre ouverte. Cette formation politique ne passe pas par quatre chemins pour dire sa part de vérité au Chef de l’État. Le MIRIA touche du doigt: l’insécurité persistante dans tout le pays; la persistance de la crise sociale dans le secteur de l’éducation et sa mauvaise gestion; la gouvernance chaotique que connait notre pays ces derniers temps; l’impunité garantie aux auteurs de détournement des deniers publics ; les enlèvements et arrestations extrajudiciaires; la perte de crédibilité et de légitimité de la plupart des institutions de la République; la crise postélectorale et les violences qu’elle a provoquées entrainant des pertes en vie humaine; l’incapacité du gouvernement à gérer la profonde crise économique dans laquelle est plongée le Mali.
Faut-il le rappeler, le Comité Exécutif National (CEN) du Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) s’est réuni le mercredi 03 juin 2020 à son siège à Magnambougou Faso Kanu pour analyser la situation politique nationale. À l’issu des débats, le CEN-MIRIA demande humblement au Président de la République, Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, d’écouter son peuple et de répondre à ses attentes en formant un Gouvernement d’union nationale restreint; en procédant à la dissolution de l’Assemblée Nationale qui cristallise toutes les frustrations des Maliens, conformément à la Constitution; en prenant à bras le corps les problèmes d’insécurité auxquels les Maliens sont confrontés quotidiennement et en luttant sérieusement contre la corruption et la délinquance financière.
Les responsables du Mouvement pour l’Indépendance, la Renaissance et l’Intégration Africaine (MIRIA) pensent que la prise en compte de ces propositions contribuera sûrement à l’instauration d’une paix sociale durable et évitera à notre Nation de vivre dans un climat de contestation et de défiance permanent à l’égard des Institutions de la République.
«À défaut, le MIRIA qui vous a apporté son soutien dès les premières heures de votre présidence, se réservera le droit de réexaminer son accompagnement», tel le message du président de cette formation politique, Dr Mamadou Keïta à l’endroit du Chef de l’État, Ibrahim Boubacar Kéita.
Ces messages en plus de la grande mobilisation du 5 juin dernier doivent amener le Président IBK à apporter un changement radical dans la gestion du pays.
Moussa DIARRA

L’express de Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct