Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

INTERVIEW : « Nous devons aller nécessairement vers la mise en place d’un organe en charge des recommandations du DNI pour aller de l’avant », dixit Me Abdoulaye Sidibé

Seconde figure du parti de la balance, ce jeune Avocat non moins mandataire du candidat Aliou Boubacar Diallo, lors de la présidentielle 2018 a bien voulu se prêter à nos questions. S’il motive la prise de distance de l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) de la mouvance présidentielle, Me Abdoulaye Sidibé abordera la nouvelle ligne directrice et la relance du suivi du Dialogue National Inclusif (DNI).

Nouvel Horizon :

Parlez-nous de votre Parcours !

Me Abdoulaye Sidibé :

À la création du parti, je fus le Secrétaire national à la Communication. Poste que j’ai occupé jusqu’en Mai 2019 à l’occasion du 2ème Congrès. Je serai alors désigné Secrétaire Général même si je dois rappeler que je fus le mandataire du candidat Aliou Boubacar Diallo lors de la présidentielle de 2018 où il a réussi un coup de maître en finissant 3ème au sortir des résultats.

Nouvel Horizon :

 Qu’est ce qui explique le départ de la majorité de l’ADP-Maliba ?

Me Abdoulaye Sidibé :

L’opinion doit comprendre que la vocation du parti est la défense des intérêts de la population. Notre formation fut au cœur du Dialogue National Inclusif (DNI) et les recommandations ont motivé à venir à la majorité. Il faut rappeler qu’on était à l’opposition au moment de ces instances nationales mais nous avons mis le Mali au-dessus de tout.

Sauf que depuis le 13 juillet 2020 on a quitté car sept (07) mois après les recommandations du Dialogue National Inclusif (DNI) ont été « zappées ».

Aux dates du 10 ,11 et 12 juillet, les évènements consécutifs à la marche du Mouvement du 5 Juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), on a fini par des pertes en vies humaines et des blessés. Une violence que l’Alliance Démocratique pour la Paix (ADP-Maliba) ne cautionne nullement et s’est assumée, lors d’une réunion extraordinaire.

Nous sommes tenus par la mise en place d’un comité car il faut impérativement un organe dédié à la mise en œuvre des recommandations.

Nouvel Horizon :

Des formations comme MIRIA et le PIDS ont quitté la majorité après votre départ. Pouvez-vous faire une coalition avec eux vu que les motifs semblent similaires ?

Me Abdoulaye Sidibé :

Tout parti politique qui a pour objectif final le Mali va dans notre sens. Il n’y aucune raison que nous ne partions pas ensemble. La finalité est le bien-être de nos populations et on peut bien faire front commun.

BAMOÏSA

Nouvel Horizon

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct