Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Insécurité alimentaire : Objectif faim zéro

Classé 184ème sur 189 dans l’Indice de développement humain 2019 du PNUD, le Mali reste confronté à de « sérieux défis » pour atteindre l’Objectif de développement durable 2, à savoir la faim zéro. Une menace qui plane sur plusieurs millions de personnes, conséquence de l’insécurité et des effets de la sécheresse.

 

Au total, 4,7 millions de personnes seront affectées par l’insécurité alimentaire en 2021 au Mali, selon le rapport de décembre 2020 du cluster Sécurité alimentaire, alors que 2,2 millions de personnes seront en situation d’aide humanitaire d’urgence. Parmi elles 1,7 million de personnes, 80% des Maliens dans le besoin, seront ciblées par le Plan de réponse humanitaire 2021.

Traçant un cercle vicieux depuis la crise de 2012, la situation est aggravée par la persistance de conflits intercommunautaires au centre du pays principalement, accentuant la vulnérabilité de populations tributaires de cultures saisonnières qu’elles n’arrivent plus à assurer, à cause de déplacements liés aux conflits ou aux effets du climat.

Face à ces chiffres alarmants, dans le cadre de son programme d’urgence, le Programme alimentaire mondial (PAM) a répondu aux besoins immédiats de 363 000 personnes vulnérables, déplacées à l’intérieur du pays (PDI), économiquement affectées par les effets de la Covid-19, communautés d’accueil des PDI ou touchées par les inondations au nord et au centre du pays.

Pour le plan stratégique 2020 – 2024, le besoin total était estimé à 183 millions de dollars. Les contributions ont été de 168,6 millions et le besoin de financement  requis au 13 janvier 2020 été estimé à 29,5 millions de dollars. Le même montant est requis  pour la période janvier 2021 – juin 2021).

Réponse globale

Ce plan stratégique vise d’ambitieux objectifs, le premier étant de permettre « à tout le monde d’accéder à la nourriture ». Il faut donc que les personnes touchées dans les zones ciblées, y compris réfugiées et déplacées internes, soient en mesure d’assurer leur nourriture de base et leurs besoins nutritionnels, pendant et immédiatement après la crise.

Dans ce cadre, il est attendu une augmentation de la résilience des filles et garçons d’âge scolaire en répondant à leur alimentation de base et à leurs besoins nutritionnels durant l’année scolaire. Pour atteindre ces résultats stratégiques, il s’agit d’ici à 2030 de renforcer les capacités des institutions pour gérer équitablement la sécurité alimentaire et la nutrition.

461 tonnes d’aide ont été distribuées au Mali, pour 4 millions de dollars en transfert d’espèces et 538 000 personnes assistées, en 2020.

Fatoumata Maguiraga

Source : Journal du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct