Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Gouvernement de transition : Omar Tatam Ly et Malick Coulibaly mieux indiqués !

Après le coup d’Etat, l’autre défi pour le Comité national pour le Salut du Peuple (CNSP) reste à remettre le pays marche à travers la mise en place d’un gouvernement de transition pour trouver des solutions aux problèmes des Maliens mais aussi pour doter le pays de nouvelles institutions démocratiques. Pour gagner ce pari, il est indispensable pour les membres du CNSP d’être prudents sur le choix des hommes en misant moins sur les hommes politiques maliens.

 

Les bousculades ont déjà commencé dans les QG des partis politiques maliens dont certains, lassés de leur traversée du désert, voient en cette transition un raccourci pour se rapprocher davantage de Koulouba. Comme exactement comme en 2012, certains partis politiques ont déjà la bouche remplie de salives et sont pressés de goûter à la sauce du pouvoir. Et le gouvernement de transition sera une occasion pour eux de pousser des pions. Ce qui se passera sans doute par l’occupation de certains postes stratégique de la transition pour pouvoir influencer le cours normal des élections démocratiques. L’on se souvient de tactique du Général Moussa Sinko Coulibaly lors de la proclamation des résultats provisoires du premier tour des élections présidentielles de 2013. Heureusement qu’il a regretté au fil des années sa partialité en tant que ministre en charge de l’Administration territoriale. C’est dire combien les membres du CNSP sont menacés d’infiltration des pions des partis politiques pour saboter au moment venu toutes les actions patriotiques qu’ils auront à poser durant cette transition politique. Et la meilleure façon de les repousser serait de les maintenir à distance autant que possible jusqu’à ce que les conditions soient réunies pour leur rendre le pouvoir après une élection libre et transparente.

Pour rappel, si nous en sommes là aujourd’hui, c’est la faute de certains partis politiques qui ont échoué à leur mission d’animation du débat politique en cautionnant l’injustice, la mal gouvernance et la corruption durant les sept ans règne chaotique d’IBK. Du coup à l’heure de donner un nouveau départ au Mali, certains d’entre eux doivent patienter dans le garage. Au moins le temps qu’on mette le pays sur les rails.

Pour rappel aussi, si nous assistons à ce deuxième coup d’Etat en  huit ans du fait aussi que la junte de 2012 s’est vite vue contrainte de remettre le pourvoir aux civils.

Du coup, le CNSP doit beaucoup miser sur des hommes et des femmes apolitiques qui n’ont nullement pas besoin de charmer qui que ce soit dans l’accomplissement de leur mission et qui ont déjà prouvé leur capacité de gestion des affaires publiques.

Parmi ces dignes fils du Mali prêts à se sacrifier pour le pays, figurent  Omar Tatam Ly et Me Malick Coulibaly. Ces deux personnes ont comme dénominateurs communs la loyauté à servir le Mali, la transparence dans la gestion des affaires publiques, le dévouement dans le travail et sans complaisance.

Mieux, aucun d’eux ne traine derrière lui la moindre casserole.

Qui ne se rappelle des circonstances de la démission d’Omar Tatam Ly qui a jeté l’éponge pour contester l’immixtion de la famille d’IBK dans la gestion des affaires publiques.  Il pouvait fermer les yeux dessus pour rester dans les grâces du pouvoir que tout le monde sait douces.

Que dire de Me Malick Coulibaly qui a livré une lutte implacable de nulle autre pareille contre la délinquance financière au Mali. Lui aussi a vite vu ses efforts douchés par l’interférence de la présidence de la République dans les affaires judiciaires. Toute chose qui lui a poussé à décliner l’offre de sa reconduction dans le gouvernement II de Boubou Cissé.

C’est dire que chacun de ces hommes peuvent être des ressources utiles au succès de cette transition déterminante pour le futur du Mali.

Youssouf Z KEITA   

Le Prétoire

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct