Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Front social: L’UNTM menace de déclencher une grève de quatre jours

Bamako, 29 avr (AMAP) L’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a adressé, lundi dernier, au ministère du Travail et de la Fonction publique, un préavis de grève de quatre jours, allant du lundi 17 mai au vendredi 21 mai 2021.

Dans ce préavis de grève, dont la décision a été prise, vendredi dernier, au cours d’une session extraordinaire tenue à la Bourse du travail, la plus grande centrale syndicale des travailleurs du Mali revendique « l’application immédiate des accords dont les délais sont à termes échus ou dépassés » par rapport au Procès-verbal de conciliation signé le 5 février 2021.

La centrale réclame, aussi, « le traitement diligent des accords dont les délais ne sont pas arrivés à terme », en vue de l’extinction du Procès verbal de conciliation signé le 5 février 2021 et la prise en charge, par le gouvernement de Transition, des salaires des travailleurs de la Compagnie malienne des textiles (COMATEX) ainsi que le redémarrage « immédiat » de la production de cette unité industrielle installée à Ségou (Centre).

L’UNTM exige, également, l’élargissement de la prime de judicature aux greffiers et secrétaires des greffes et parquets, conformément à l’harmonisation du point 1.1 du Procès-verbal de conciliation du 5 février 2021, le retour à leur poste respectif des 22 travailleurs du ministère de l’Administration territoriale relevés suite à la grève du 9 novembre au 22 décembre 2020 et l’application immédiate du point d’accord relatif au paiement des salaires et accessoires de salaires des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’Administration générale, conformément aux procès-verbaux de conciliation des 23 mai 2017, 24 mai 2018 et 26 juin 2019. S’y ajoute l’application immédiate des accords d’établissement des Agences de développement régional (ADR) du Mali.

Le bureau exécutif, avec a sa tête, le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba Katilé, menace d’engager tous ses démembrements à observer ce débrayage de 96 heures, si les exigences formulées ne sont pas satisfaites. « Si rien n’est fait, l’UNTM se réserve le droit d’une continuation de la grève à partir du lundi 31 mai 2021, en lui donnant un caractère illimité», a annoncé M. Katilé.

Officiellement, le gouvernement n’a pas encore réagi à ce préavis de la centrale syndicale. Au ministère du Travail et de la Fonction publique, en charge du dossier, on s’active pour ne pas commettre les erreurs du passé, c’est-à-dire laisser les jours filer et essayer de se rattraper à la dernière minute.

Le conseiller technique en charge du Travail et de la Fonction publique, Mamadou Konaté, que nous avons approché mardi a indiqué que la commission de conciliation sera mise en place, dès que les parties désigneront leurs représentants et établiront le mémoire de défense. «C’est sur la base de ces éléments que la commission de conciliation sera mise en place», a précisé M. Konaté.

MDD/MD (AMAP)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct