Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Focus : IBK à Paris : Et après !

Le président Ibrahim Boubacar Keïta est aux anges. Et pour cause, il s’apprête à fouler le sol français par une visite d’Etat.

drapeau malien Elysees paris

Déjà, tout un boucan est orchestré autour de ce voyage, qui intervient au moment où le Mali se trouve à la croisée des chemins. Et au moment où les Maliens, après avoir salué et apprécié l’opération Serval, s’interrogent sur le véritable jeu de la France au nord du Mali.

Aussi, ce voyage intervient pendant que le nord du Mali, principalement Kidal, échappe toujours au contrôle des autorités maliennes, mais pas à celles des forces françaises, qui s’y sont confortablement installées. Français et rebelles cohabitent dans cette ville malienne.

Ce voyage intervient également  au moment où au sud, des critiques fusent sur cette présence française au nord du Mali.

Mais à Koulouba, le président IBK ne semble prêter aucune attention à ce que son opinion dit ou pense de l’ami français. Ce qui compte aux yeux du chef de l’Etat, c’est « l’honneur » d’être le premier président malien à se rendre en visite d’Etat à Paris. L’important pour lui, c’est de gravir les perrons de l’Elysée et d’être reçu par le président Hollande.

Après ces honneurs, le chef de l’Etat devrait faire face à la réalité, celle de son pays. Qui est harcelé par les terroristes de tout acabit et des forces internationales qui semblent se fixer une toute autre mission : protéger les rebelles de la CMA.

A l’occasion de cette visite d’Etat, IBK va-t-il demander à la France de clarifier son rôle au Mali et dans le nord de notre pays ? Que François Hollande sache qu’au Mali, il n’a plus la même popularité qu’aux premières heures de l’opération Serval. « Papa Hollande » n’est plus qu’un lointain souvenir…

Une autre réalité, c’est la mauvaise gouvernance qui est devenue la règle au pays de Soundiata Keïta, avec son cortège de surfacturation, de corruption et de dilapidation des maigres ressources publiques.

Après cette visite à Paris, et certainement les conseils « avisés » de Hollande, IBK va-t-il finalement prendre ses responsabilités dans la gestion des affaires de la nation. Nous l’espérons VIVEMENT.

La Rédaction 

Source: L’Aube

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct