Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Face aux cadres de la sécurité et de la protection civile : Les vérités crues du Colonel-major Daoud

Nommé au dernier remaniement ministériel, le Colonel-Major Daoud Aly Mohammedine s’affirme à la tête du ministère de la Sécurité et la Protection civile,  face à ses cadres. Tout ce qui est attendu de lui en cette période trouble.

 

 La vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux confirme une fois de plus tout le bien que beaucoup pensaient du Colonel Daoud en apprenant sa nomination dans le gouvernement de Choguel Kokalla Maïga, le 12 juin dernier à la tête du département aussi sensible que la Sécurité.

Dans une vidéo de 4m08s, enregistrée vraisemblablement lors d’une réunion de prise de contact à la direction générale de la Protection civile la semaine dernière, le Colonel-Major a craché ses vérités. Des propos qui ne s’adressent pas qu’à ses hôtes du jour, mais aux responsables des services centraux de la Sécurité et la Protection civile, par ricochet aux FAMa.

« Autant on va travailler pour faire avancer les choses, autant si l’on s’assoit pour se mettre dans une projection pessimiste, pour prédire l’échec face au manque de moyens, il faut toujours être optimiste dans la vie ». Et d’ajouter, « en tant qu’officier supérieur, un leader, un grand chef, un grand responsable, il faut toujours être optimiste ». Selon lui, il attend de ses services « le succès et faire beaucoup plus ». Il prône l’esprit militaire qui s’accommode des dures conditions du terrain. « Il faut former les gens dans des conditions difficiles pour qu’ils puissent se défendre le jour où ils se retrouvent face aux réalités du terrain », conseille-t-il.

D’un ton martial, autoritaire et franc, le patron de la Sécurité et la Protection civile a répondu visiblement à un cadre de la Protection civile. Ce dernier parlait d’échec dans leurs activités en mettant en avant le manque de moyens. Analysant la teneur et le ton de ses propos, le ministre les a pris comme de « l’intimidation, du pessimisme », et a appelé le personnel de la sécurité à quitter cette posture de pessimisme et d’intimidation.

Le nouveau ministre de la Sécurité et de la Protection civile a pris les rênes de la Sécurité et de la Protection civile avec des préjugés favorables. Ce soldat devenu officier supérieur d’infanterie est un pure produit de notre armée où il a servi à plusieurs niveaux de commandement et de responsabilité, du bas de l’échelle jusqu’au niveau supérieur. La gestion des hommes, des infrastructures aussi bien que des équipements ne peut être un obstacle pour lui.

L’ancien aide de camp adjoint du Président de la République Alpha Oumar Konaré, aide de camp du Président ATT, était Chef d’Etat-major général des Armées (Cemga adjoint) au moment de sa nomination. Le produit du Prytanée militaire, de l’Emia et d’autres écoles militaires de Paris, Bruxelles etc., a été Commandant de la 6e Régions militaire de Sévaré où il a gagné la sympathie des populations pour avoir atténué l’insécurité. Il a aussi été Commandant de zone de Kati, Koulikoro et instructeur permanant à l’Emia puis Commandant de l’Ecole d’Etat-major nationale de Koulikoro, entre autres.

A. Dicko

Source : Mali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct