Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

ÉVALUATION DES HÔPITAUX AU MALI : Sikasso damne le pion aux «mouroirs» de Bamako

L’hôpital de Sikasso occupe le 1er rang des hôpitaux au Mali, selon les résultats d’évaluation de performance 2018 de l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH) du ministère de la Santé et des Affaires sociales.

Avec un score de 93 points, l’hôpital de Sikasso est suivi de l’hôpital du Mali (63 points) et l’hôpital Mère-enfant le Luxembourg, 62 points. Au total, 12 hôpitaux ont été évalués à travers le pays, y compris ceux de Kayes, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao.

Selon le département de la Santé et des Affaires sociales, ce classement vise à «créer une obligation de rendre compte, avec un esprit d’aller vers des obligations de résultat et de transparence». Et, a assuré le ministre Michel Hamala Sidibé, les hôpitaux mal classés «bénéficieront du transfert des expériences positives des meilleurs performeurs».

Selon le ministre, «le secteur hospitalier malien doit répondre à une performance globale et multidimensionnelle en termes de qualité de prestation». Pour M. Sidibé, «ce secteur doit aussi “assurer la sécurité des soins, la satisfaction du patient, l’utilisation optimale des ressources…».

La création de l’Agence nationale d’évaluation des hôpitaux (ANEH) s’inscrit dans le cadre de la reforme hospitalière. Elle exprime la volonté de l’Etat malien d’assurer les soins de référence et de qualité à tous à travers l’amélioration de l’offre de soins et de la qualité de la prise en charge des patients.

L’ANEH a pour mission de veiller à la réalisation effective du service public hospitalier. Il s’agit notamment de favoriser au sein des établissements publics hospitaliers et privés participant au service public hospitalier, le développement de l’évaluation des soins et des pratiques professionnelles ; procéder à l’analyse de l’activité et de la gestion de ces établissements hospitaliers ; procéder à l’évaluation externe de ces établissements en ce qui concerne la qualité des soins, la maîtrise des coûts et l’impact en termes de santé publique ; apporter aux hôpitaux des conseils techniques ; participer à l’évaluation des personnels hospitaliers ; donner au ministre chargé de la santé tout avis jugé utile pour permettre aux hôpitaux de mieux remplir leurs missions.

L’agence organise les évaluations dans différents domaines et utilise aussi bien l’expertise nationale qu’internationale pour couvrir ces domaines. Elle apportera aux pouvoirs publics des informations précises sur la qualité, le coût et l’impact des soins produits par les hôpitaux ainsi que sur la pertinence de leur programmation et le bien fondé de leur demande de financement.

L’agence joue un rôle d’interface entre les hôpitaux, le ministère de la Santé qui en assure la tutelle et les organismes de financement du secteur hospitalier notamment les usagers, les assurances et les mutuelles. Pour cela, elle doit disposer de compétences techniques requises et bénéficier d’une totale indépendance de l’administration et des professionnels de la santé.

Par ailleurs, il faut noter que le Royaume des Pays-Bas a remis samedi dernier (19 octobre 2019), 6 véhicules, dont 3 ambulances, ainsi qu’un important lot de matériel roulant au ministère de la Santé et des Affaires sociales. Cet apport d’une valeur de 200 millions de FCFA entre dans le cadre du renforcement des centres de santé de la région de Mopti.

Alpha

LE MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct