Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Education : l’AEEM dépose un préavis de grève de 72h, à compter du 22 juin

Le bureau de la coordination nationale de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM) a déposé, le lundi 6 juin, un préavis de grève sur la table du ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Une grève qui doit se dérouler du mercredi 22 juin au vendredi 24 juin, renouvelable.

 

Parmi les motifs de ce préavis de grève de l’association estudiantine, on note l’absence de garantie quant à la participation des licences du système LMD aux concours de la Fonction publique, le manque cruel d’amphithéâtres et de salles de cours adéquates dans tous les établissements d’Enseignement supérieur du Mali, la non application des recommandations du rapport issu des travaux de la Commission d’évaluation des œuvres universitaires et la continuité du prélèvement de 5.000 sur les allocations financières.

S’y ajoutent la non application des mesures de la feuille de route visant à améliorer les conditions de vie et d’études des étudiants, l’occupation illicite accrue de l’espace universitaire, malgré les annonces du Chef du gouvernement, le non déblayage du dépôt d’ordures près de la FSEG, le retard dans le payement des allocations financières de certains étudiants, le retard énorme et constant, chaque année, dans le payement des allocations financières des IFM, le mauvais état d’hygiène des latrines dans la grande majorité des écoles fondamentales de notre pays, le mauvais état, le manque de matériels et de médicaments des infirmeries et le retard quant au déménagement de l’INA.

C’est pourquoi, le Bureau de coordination nationale de l’Association des Elèves et Etudiants du Mali (AEEM), a décidé de déposer le présent préavis de grève, pour une durée de 72h, allant du mercredi 22 juin au vendredi 24 juin, sur toute l’étendue du territoire, renouvelable en fonction de la suite qui sera réservée à ce mouvement.  » Nous entendons mener des actions plus fortes, si les autorités ne prennent pas les mesures nécessaires pour assurer la construction de salles et d’amphithéâtres pour de meilleures conditions d’études « , conclut le préavis.

Abdoul DEMBELE

Source: l’Indépendant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct