Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ecole Supérieure de Gestion de Bamako : L’institut français (Canam Intec-Paris) ouvre ses portes pour « des formations de haut niveau » dans divers domaines

Les responsables de l’école supérieure de gestion (ESG) de Bamako ont procédé, le 30 septembre 2021, au lancement du Canam Intec-Paris, un institut français désormais opérationnel au Mali pour « des formations de haut niveau » dans le domaine de comptabilité ; du contrôle de gestion ; de l’audit ; du management ; de la finance…C’était en présence de Jean Pierre Grange, DG de l’ESG, en compagnie de Sékou Diarra, PCA-ESG ; Moussa Mara, ex-DG-ESG ; Konimba Sidibé, ex-DG-ESG, non moins représentant de l’ONECCA-Mali.

Avec le Canam-Intec-Paris, les Maliens n’ont plus besoin d’aller en France pour obtenir leurs diplômes. Ce nouvel institut est ouvert au sein de l’école supérieure de gestion sise à Badialan, un quartier de Bamako. Avec un programme purement calqué sur celui de l’Etat français, le Canam Intec-Paris fait, selon les initiateurs, « des formations de haut niveau » dans le domaine de comptabilité ; du contrôle de gestion ; de l’audit ; du management ; de la finance… « Ce centre Canam-Intec-Paris est ainsi créé à Bamako suite aux négociations menées entre le directeur général de l’ESG de Bamako, Jean Pierre Grange, et celui de l’Intec de Paris, en France », a précisé le DG-ESG de Bamako. Ainsi, les gens qui seront inscrits au canam-intec-paris de Bamako suivront les cours qui seront dispensés par des professeurs autorisés par la France. Dans ce nouvel institut, seuls les professeurs agréés par l’intec-Paris seront autorités à dispenser les cours, expose le DG de l’ESG de Bamako. De ce fait, a-t-il annoncé, le canam intec-Paris va être une section à part au sein de l’ESG. Laquelle prendra une trentaine d’étudiants maliens. Cet institut sera entouré de tout ce qui est nécessaire pour, promet-il, son développement. D’ores et déjà, le DG tient à informer qu’ils vont pouvoir adapter le nouvel institut à la gestion du temps. Les étudiants suivront des cours allant 6H à 7h chaque jour, explique Jean Pierre Grange. En plus de ceux de la France, d’autres professeurs seront aussi mis à la disposition des étudiants du nouvel institut, selon le DG.A le croire, les étudiants de la 1ère année suivront les cours de droit, de comptabilité ; de gestion ; de l’économie contemporaine ; de méthodologie ; du système d’information et de gestion…. Via l’application zoom, les étudiants participeront aux différents travaux qui seront animés par des professeurs français et d’autres pays. L’Intec-Paris compte plus de 128 centres dans le monde, dont 21 en Afrique et 40 en France, explique-t-on. Etant au Mali, les étudiants seront inscrits en France. Ils feront, aux dires du DG Jean Pierre, leur examen au même moment que les candidats français. Les diplômes qu’ils recevront dans l’institut Canam-Intec-Paris de Bamako seront, indique-t-il, des diplômes internationalement reconnus. Le coût de la formation est 5 fois moins cher que celui de la France, a confié Jean Pierre Grange. « L’importance est que les étudiants qui souhaitent obtenir des diplômes dans chacun de ces domaines n’a plus besoin d’aller en France pour apprendre », souligne le directeur général.

Quant à Sékou Diarra, l’actuel président du conseil d’administration de l’ESG, l’intec-Paris est l’un des meilleurs instituts de formation au diplôme d’expertise comptable. Le diplôme de l’institut est un diplôme de référence au niveau mondial, poursuivra le PCA-ESG. « Notre ambition, ajoute Sékou Diarra, c’est de doter le Mali des jeunes qui auront la maitrise parfaite de la gestion comptable, financière, de l’organisation de l’entreprise ». Un expert-comptable intervient, d’après lui, dans tous les domaines de l’Etat. L’expert-comptable est un homme incontournable aujourd’hui, parce qu’il est exactement comme un médecin, rapporte Sékou Diarra. En tant que premier DG de l’ESG, Moussa Mara du parti ‘’Yelema’’ s’est félicité pour l’ouverture d’un tel institut au sein de l’ESG de Bamako. « Pour tous ceux qui connaissent les difficultés importantes pour obtenir le visa ou aller séjourner en France, savent que ce lacement est un évènement majeur. Ceux qui obtiendront ces diplômes pourront aussi travailler dans d’autres pays sans se déplacer », déclare le politique. Abordant dans le même sens, le politique Konimba Sidibé d’exprimer que le projet d’ouverture de cet institut date de 1988. Dans son intervention, il a rassuré que le Canam Intec-Paris ouvert à Bamako « sera une école d’excellence ».

Mamadou Diarra

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct