Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Droit de réponse du Front de refus de l’Accord d’Alger: Le Front appelle la CMA à le rejoindre pour bâtir le Mali

Après la conférence de presse, le 20 juin dernier, à la Maison de la presse, de la Coordination des Mouvements Armés, pour l’anniversaire de la signature de l’accord signé à Alger, le 15 juin 2015, a relaté des informations contenant de nombreuses contre-vérités. Ainsi, le Front de Refus de l’Accord vient d’apporter des contradictions à la CMA lors d’une conférence de presse, jeudi dernier.

Depuis six ans, ce sujet sur l’application de l’Accord d’Alger fait couler beaucoup d’encre. Aujourd’hui, c’est un débat très sensible. Depuis sa signature, aucun article de l’Accord n’a pu voir le jour, notamment la loi sur l’intégration des anciens combattants dans l’Armée et le MOC (mécanisme opérationnel commun). Le Front de refus se dit déçu de tout cela, et la CMA qui demande leur application sait bien que des milliers de soldats Fama, malgré la présence de la France et des déplacés à l’intérieur du pays.
Le Front de refus de l’Accord demande au gouvernement de laisser tomber ce projet qui n’a d’autre objectif que la séparation du pays alors que le Premier Ministre et le président de la Transition ont demandé la relecture intelligente de l’Accord. Comment tout cela va-t-il se faire en si peu de temps ?
Il ne reste que huit mois, ou sept, tout au plus avant la fin de la Transition. Selon certains leaders politiques, l’essentiel réside au respect des délais impartis pour cette Transition. De toute évidence, on n’a pas fini de parler de ce fameux Accord.

À suivre
Lansine Coulibaly

Source : LE COMBAT

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct