Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Démission du Gouvernement: Boubou pour un nouveau bail

La démission du Gouvernement Boubou CISSE était longtemps dans le pipeline. Elle est intervenue hier, en début d’après-midi. Après avoir accepté la démission, le Président de la République a réitéré sa confiance au Premier ministre sortant, Boubou CISSE, qui part pour un nouveau bail dans un contexte national politiquement et socialement explosif.

 

Conformément à l’article 38 de la Constitution : ‘’le Président de la République nomme le Premier ministre. Il met fin à ses fonctions sur présentation par celui-ci de la démission du Gouvernement. Sur proposition du Premier ministre, il nomme les autres membres du Gouvernement et met fin à leur fonction’’.
La liste des membres du Gouvernement est attendue incessamment. Selon les recommandations du DNI, la prochaine équipe gouvernementale devrait être resserrée, contrairement au Gouvernement démissionnaire qui comprenait 38 membres, ministre Délégué et Secrétaire d’Etat compris. ‘’Améliorer l’action gouvernementale, en réduisant la taille du Gouvernement et en renforçant la coordination entre les différents ministères’’, c’est l’une des recommandations phares de la Thématique 2 ‘’Politique et institutionnel’’ du Dialogue National Inclusif, tenu en décembre 2019. Si les élections législatives ont été organisées au forceps, en pleine crise du Coronavirus, au nom de l’inviolabilité des recommandations du DNI ce même impératif devrait prévaloir quant à la formation de ce Gouvernement qui ne devrait en aucun cas être un bric-à-brac, au regard des challenges à relever. L’exaspération généralisée de la population, en tout cas, une fraction non négligeable, qui se manifeste par une explosion de fureur dans la rue ne laisse plus de place à l’amateurisme, encore moins à l’arrogance qui a conduit à la putréfaction de la situation.
Le changement de gouvernance (à défaut de gouvernants) exigé par la vox populi devrait également rentrer en ligne de compte dans la composition du prochain Gouvernement qui devrait être une réponse sans équivoque aux aspirations de la population.
Le Président de la République a en outre confié le Secrétariat général de la Présidence de la République à Mme Kamissa CAMARA, précédemment ministre de l’Économie numérique et de la Prospective, laissé vacant après la nomination de Moustapha Ben BARKA vice-président de la BOAD.

PAR BD

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct