Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CTAC: Le programme 2021 exécuté à 62,42%, malgré le contexte difficile

La Cellule technique d’appui aux Collectivités Territoriales (CTAC) a tenu le jeudi 16 juin 2022, à la mairie du District de Bamako, la 18è session ordinaire de son Conseil d’administration, sous la présidence du maire Adama Sangaré, en présence du Directeur général (DG) de la CTAC, Moussa Bocoum. L’ordre du jour portait sur entre autres points : l’adoption du PV et l’état d’exécution des recommandations de la 17è session; le rapport d’activités 2021 de la CTAC et l’état d’exécution du programme d’activités 2021; le programme d’activités 2022 de la CTAC ; le projet de budget 2022; le bilan financier de l’exercice 2021; le rapport 2021 du commissaire aux comptes ; le manuel de procédures.

Dans son intervention, Moussa Bocoum, a fait savoir que sa structure, est une structure des Collectivités territoriales, chargée d’appuyer celles-ci en matière du projet de développement. De ce fait, selon le DG Bocoum, le souci de la CTAC est de pouvoir d’effectivement jouer le rôle de moteur pour le développement de nos collectivités. En perspective, le Directeur général de la CTAC, a déclaré que conformément aux instructions données par le Conseil d’administration, sa structure va aller d’avantage vers les collectivités pour leurs expliquer la mission et le travail de la CTAC.

Dans son discours d’ouverture, le Président de la séance, le maire du District, Adama Sangaré, a d’abord rappelé que la CTAC est à la disposition de toutes les collectivités du Mali dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage déléguée de nos projets de développement.

Ainsi, au cours des cinq dernières années, le portefeuille de projets confiés à la CTAC s’est élevé à la somme de 24 725 514 059 FCFA, a-t-il fait savoir. Avant de parler sur les principales activités réalisées par la CTAC au cours de l’exercice écoulé. Au nombre desquelles le Maire Sangaré, a  cité entre autres :

En maîtrise d’ouvrage déléguée : Le Projet ACEFOR ( Projet d’amélioration de la compétitivité des entreprises par la formation professionnelle) financé par l’AFD à hauteur de 5,6 milliards FCFA dont 2,6 milliards  FCFA, pour la 1ère phase et 3 milliards FCFA pour la 2ème phase. Cela, s’ajoute au Projet de stabilisation de Ménaka financé par la KFW à hauteur de 9 milliards FCFA dont les travaux se poursuivent avec beaucoup de difficultés à cause de la situation sécuritaire de la zone.

Le projet PADUB a permis de réaliser dans les communes II et V du District d’importants travaux de voiries et de drainage pour un coût total de plus treize (13) milliards de FCFA. Il a également permis la mise en place de l’Agence d’urbanisme du Grand Bamako, la formation des techniciens des six Communes de Bamako, chargés d’assurer l’entretien des ouvrages ainsi réalisés. Un nouveau projet PADUB 2 couvrant le grand Bamako est envisagé. Les TDR ont été soumis au bailleur de fonds pour approbation, a-t-il informé.

En maitrise d’œuvre :

Le maire du District a signalé les projets de construction de deux bâtiments au bénéfice de la mairie du district d’un cout de 511 000 000 FCFA, cofinancés par l’ANICT à hauteur de 85 % soit 434 000 000 F CFA et la mairie du district 15 % soit 76 650 000 FCFA. Ainsi que le projet d’aménagement des rues 161 et 353 de Kalaban-coura entièrement financé par le budget de la mairie du district à hauteur de 887 millions.

En matière d’appui aux collectivités territoriales :

Sur ce volet, le maire Sangaré, a déclaré que la CTAC vient de signer une convention de partenariat avec la commune de Baya (Sélingué) dans le cadre d’un appui pour l’élaboration et la mise en œuvre des projets de développement de la commune et continue d’appuyer la mairie du District et les six Communes du District de Bamako, dans le cadre de l’entretien des routes revêtues et non revêtues en cours dans la ville de Bamako sur hauteur de financement du budget national à 380 000 000 de FCFA . Cependant, au cours de l’exercice écoulé la CTAC, a rencontré quelques difficultés dans le cadre de la mise en œuvre de certains grands projets dont la non réalisation a largement affecté les recettes de la structure.

Malgré le contexte difficile, la CTAC a réalisé un taux d’exécution du programme 2021 de l’ordre de 62.42 % et un résultat net de 15 024 811 FCFA, a-t-il déclaré.

Aussi,  le budget prévisionnel de l’année 2022 s’élève à la somme de 671 193 466 de FCFA contre 777 660 457 FCFA, soit une diminution de 15 % environ.

AMTouré

Source: 22 Septembre

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct