Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CRISE POST-ELECTORALE: Sikasso, Bougouni, Kati, Commune I dans les rues

Dans les cercles de Sikasso, Bougouni, Kati en passant par la Commune I du district de Bamako, les résultats définitifs des élections législatives 2020 proclamés, jeudi dernier, par la Cour Constitutionnelle sont largement contestés par des candidats et leurs militants.

 

Ils étaient donnés gagnant par les résultats provisoires proclamés, il y a une semaine, par le ministre de l’Administration territoriale. Mais, les résultats donnés par la Cour les donnent perdants. Ce qui explique l’origine des manifestations récurrentes dans certaines circonscriptions électorales dont celles de Bougouni et Sikasso. Dans ces deux localités, les mécontents des résultats de la Cour ont érigé des barricades, brûlé des pneus et coupé des voies en signe de protestation.

A Bougouni, la liste RPM-URD-MPM dirigée par l’ancien président de l’Apcam, Bakary Togola, déclarée gagnante, selon les résultats provisoires, était opposée dans cette circonscription électorale à l’alliance CDS, Adéma/PASJ. Le parti présidentiel et ses alliés ont surpris par les résultats de la Cour constitutionnelle qui donnent gagnante la liste adverse. Ce qui a suscité  la colère des manifestants surtout  des partisans de Bakary Togola qui voyaient en sa victoire une manière d’échapper à la justice.

Même scène dans la ville de  Sikasso, où les manifestants continuent de battre le pavé  contre les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle. Les manifestants dénoncent un tripatouillage électoral, voire un hold-up électoral et exigent, en fin de compte, le recomptage des voix.

Beaucoup estiment que malgré les 20 000 voix annulées dans les 12 communes du cercle de Sikasso, le décompte final donne l’alliance liste Adéma-Asma-ADP/Maliba gagnante. La liste qui conteste les résultats proclamés par la Cour constitutionnelle est portée par le maire de Sikasso, Kalfa Sanogo. Et les manifestants soutiennent qu’elle a gagné par les résultats provisoires avec une avance de 10 000 voix sur la liste adverse.

En tout cas, dans les cercles de Bougouni et Sikasso, les manifestants parlent d’erreurs de comptage de la Cour constitutionnelle et exigent un recomptage qui, selon leur propre calcul, leur l’alliance liste Adéma-Asma-ADP-CFD à Sikasso et la liste RPM-URD-MPM à Bougouni gagnant.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct