Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Crise au nord du Mali : L’Expert indépendant, Suliman Baldo dénonce la recrudescence des attaques terroristes

Du 10 au 19 octobre 2015, Suliman Baldo, l’Expert indépendant sur la situation des droits de l’homme au Mali faisait sa cinquième visite dans notre pays dans le but de présenter un rapport au Conseil des droits de l’homme en mars 2016. Durant sa visite, l’expert Baldo a rencontré le Président, des membres du Gouvernement malien, des représentants de la société civile, y compris des associations de victimes, des représentants des mouvements armés signataires de l’Accord de paix, le Réseau Medias et droit de l’homme (RMDH) ainsi que des membres du corps diplomatique et des Nations Unies. A l’issue de cette visite, l’expert Baldo a dénoncé l’accroissement des attaques terroristes au Mali.

Suliman Baldo expert international droit hommeDans sa parution du 19 octobre 2015, APO (African Press Organization), l’expert indépendant, Suliman Baldo a souligné que les attaques terroristes sont en hausse dans le nord et s’étendent progressivement vers le centre et le sud du pays, visant en particulier les forces de sécurité maliennes, la Minusma (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali), les acteurs humanitaires et les transports civils de passagers et de commerce. « La situation sécuritaire précaire crée un environnement favorable à la multiplication des violations graves des droits les plus fondamentaux, notamment dans les zones affectées par le conflit », a déploré Suliman Baldo. En outre, il a condamné toutes les attaques contre les civils, les humanitaires et les officiers de maintien de la paix et demandé à ce que leurs auteurs et instigateurs soient punis. L’expert indépendant a salué les efforts entrepris par le Gouvernement malien pour améliorer la protection des droits fondamentaux de ses citoyens mais a exprimé « de vives préoccupations en vue de la lenteur de procédures mises en place pour traiter des crimes de guerre, violations et abus des droits de l’homme perpétrés dans le nord du pays depuis 2012 et dans le contexte de la lutte contre le terrorisme international. » M. Baldo a demandé à ce que les droits des victimes à la vérité et aux réparations soient réalisés et des garanties de non répétition obtenues. Par ailleurs, il s’est félicité de la signature de l’Accord de réconciliation intercommunautaire le 16 octobre à Anéfis, qui est « porteur de promesses pour le nord », a-t-il dit.  « Lors de mes rencontres avec la société civile, notamment avec des groupes de femmes et de jeunes, j’ai constaté une approbation globale du processus de paix mais aussi le besoin d’une plus grande participation, notamment de la part des femmes. Une telle participation facilitera l’intégration des besoins et des préoccupations de tous », a noté M. Baldo dans les colonnes de l’APO. Après ses différents entretiens au Mali y compris dans la partie septentrionale, l’expert a plié ses bagages hier dans la matinée.

Aguibou Sogodogo

source : Le Républicain

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct