Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

COOPERATION MALI-BANQUE MONDIALE :133, 119 milliards de FCFA pour quatre accords de financement de projets

Le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousséni SANOU et la Directrice des Opérations de la Banque mondiale au Mali Mme Clara Ana De SOUSA ont procédé, ce vendredi 1er octobre 2021, à la signature de quatre accords de financement de projets d’un montant global de 237,5 millions de dollars US soit environs 133,119 milliards de FCFA, en présence de la ministre des Transports et des Infrastructures Mme Dembélé Madina SISSOKO.

 

« Il me plaît de rappeler, avec pleine satisfaction, que les signatures de ces Accords constituent les 6ème, 7ème, 8ème et 9ème Accords signés avec vous depuis le début de l’année 2021, totalisant ainsi un montant de plus 318,78 milliards de F.CFA. Je voudrais, au nom du Gouvernement du Mali, vous remercier de ce soutien important dans le processus d’instauration de la paix, de stabilisation, de relèvement économique et de développement durable » a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances lors de la cérémonie de signature.

Ces opérations concernent quatre secteurs importants de la coopération entre le Mali et le Groupe de la Banque mondiale à savoir l’Énergie, le Transport, la Santé et Développement.

Le premier Accord de financement signé est un Financement Additionnel du Projet d’Intervention d’Urgence Covid-19 au Mali d’un montant de 52,5 millions Dollars US, soit environ 29, 43 milliards de FCFA (la moitié en prêt concessionnel et l’autre moitié en Don).

Il permettra de soutenir les efforts du Gouvernement de la République du Mali pour l’acquisition de vaccins contre la COVID- 19 afin de contribuer à l`atteinte des objectifs de vaccination de la population âgée de 18 ans et plus, soit 47% de la population totale. Ce financement de la Banque mondiale permettra également de financer les coûts opérationnels pour la vaccination et de renforcer le Programme Elargi de Vaccination à travers l’acquisition d’équipements de renforcement de la chaîne de froid et d’incinérateurs.

Le deuxième Accord signé concerne le financement du Projet Communautaire de Relance et de Stabilisation au Sahel.

Doté d’un montant de 100 millions USD, soit environ 56,05 milliards de FCFA (la moitié en prêt et la moitié en don), ce projet vise à contribuer au relèvement et à la résilience des communautés dans les zones cibles de la région du Liptako-Gourma (Mali, Burkina Faso, et Niger) confrontée à des risques multidimensionnels et interdépendants, conduisant à un cercle vicieux de fragilité qui s’est avéré difficile à surmonter.

Il permettra de soutenir, à travers une approche régionale, le relèvement résilient et inclusif des communautés touchées par les conflits, l’appui transitoire à la stabilisation et au développement territorial des communautés ainsi que le dialogue régional pour la coordination et le renforcement des données et des capacités.

D’un montant de 55 millions de dollars soit environ 30, 83 milliards de FCFA (la moitié en prêt et la moitié en don) pour le Mali, ce financement concerne le Projet régional d’accès à l’électricité et de stockage d’énergie par Batteries (BEST).

Le projet appuiera la fourniture d’électricité totalisant 80 Mégawatt-heure dans la sous-station située à Sirakoro dans la ville Bamako, l’installation des équipements et la construction des infrastructures de protection.

Les avantages attendus sont liés au raccordement d’environs 70 000 nouveaux clients dans les zones périurbaines et rurales, l’électrification de nouvelles localités ainsi que les services auxiliaires fournis par les systèmes de stockage ainsi qu’une meilleure distribution énergétique entre les périodes creuses et les périodes de pointe.

Et enfin, le quatrième et dernier accord est relatif au financement additionnel du Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR) d’un montant de 30 millions USD soit environ 17 milliards de FCFA.

Ce financement additionnel contribuera à soutenir le désenclavement des zones rurales isolées et mal desservies des régions de Sikasso et de Koulikoro (Dioïla, Koutiala, Sikasso, Kadiolo, Yorosso, Bougouni, Kolondièba, Yanfolila, Kati et Kangaba), renforçant ainsi l’inclusion économique et sociale des communautés bénéficiaires en élargissant leur accès aux marchés et aux infrastructures socio-économiques dans des zones géographiques particulièrement fragiles.

Ceci contribuera à démontrer une présence étatique plus positive dans les communautés bénéficiaires. A son achèvement en juin 2023, le projet ambitionne de réaliser au total 1 700 km de pistes aménagées et résilientes aux changements climatiques pour désenclaver 650 000 personnes (dont 51% de femmes) et leur faciliter l’accès à 500 écoles et centres de santé. Le projet contribuera à réaliser 263 infrastructures socio-économiques longeant les pistes et identifiés, notamment des périmètres maraîchers pour les associations de femmes, des salles de classes, des centres de santé communautaires, des forages et des magasins de stockages.

Selon la Directrice de la Banque mondiale au Mali, la signature de ces différents accords confirme l’engagement du Groupe de la Banque mondiale en faveur des populations du Mali conformément à notre mission d’éradication de la pauvreté et de partage de la prospérité

« Cette signature m’offre également une tribune pour rappeler que les populations maliennes sont durement éprouvées par les crises politiques, institutionnelles, sécuritaires, sanitaires voire économiques. A ce propos, il nous paraît urgent, au sein du Groupe de la Banque mondiale, de remettre les questions de développement au centre des préoccupations des parties prenantes au Mali au risque de perdre les acquis de plusieurs années d’investissements » a déclaré Mme Clara Ana De SOUSA lors de la cérémonie.

Le Ministre Alousséni SANOU remercié au nom du Président de la Transition et du Gouvernement du Mali la Directrice des Opérations pour tous les efforts du Groupe de la Banque mondiale en faveur du développement socio-économique du Mali. Il a rassuré les autorités de la Banque de la bonne exécution des différents projets avec la bonne gouvernance voulue.

Avant de conclure la cérémonie de signature, le ministre a adressé ses remerciements et ses félicitations aux équipes de la Banque ici à Bamako et du Mali, qui n’ont ménagé aucun effort pour la préparation et la concrétisation des présents financements.

Source : Le Soft

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct