Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Conseil de cabinet autour de Boubou Cisse: six mois pour évaluer le chemin parcouru

Au lendemain de sa mise en place, le nouveau gouvernement dirigé par le Dr Boubou CISSE a tenu, hier lundi 6 mai, son premier conseil de cabinet. C’était à la Primature en présence de tous les ministres. Comme ordre du jour, le Premier ministre a adressé ses félicitations et ceux du Président de la République aux membres du gouvernement avant de brosser le canevas de travail de la nouvelle équipe.

Après le conseil de cabinet, qui s’est tenu loin des caméras et des micros, le ministre de la Communication, chargé des relations avec les institutions, porte-parole du gouvernement, Yaya SANGARE, a fait le point des grandes lignes de ce qui a été discuté. Il a affirmé que ce premier conseil de cabinet entre le Premier ministre et les membres du gouvernement a été l’occasion pour le Dr Boubou CISSE de réitérer les félicitations du Président de la République à l’équipe et de dévoiler sa vision pour la nouvelle équipe.

Selon lui, il a été question de la main tendue du chef de l’État à l’ensemble de la classe politique. Une main tendue qui a été saisie par la classe politique comme en témoigne l’attelage du nouveau gouvernement de large ouverture et de mission ouvert à l’ensemble des compétences du pays et à toutes les sensibilités politiques et sociales.

Le ministre Yaya SANGARE a insisté sur la volonté du président de la République de réunir tous les fils et filles du pays afin de faire face aux défis qui assaillent notre pays. Pour preuve, dit-il, dans le gouvernement figure des nouvelles figures de l’opposition et des acteurs de la société civile.

Aux dires du porte-parole du gouvernement, le Premier ministre a saisi l’occasion pour décliner sa vision pour ce nouveau gouvernement. L’on apprend que le gouvernement travaillera sur un certain nombre d’axes prioritaires. Cela s’explique par l’ébullition du front social. Une situation qui exige que des actions urgentes soient menées pour récréer la confiance entre les citoyens et les dirigeants ; récréer la confiance entre les communautés elles-mêmes et récréer la confiance entre la classe politique.

Pour le porte-parole du gouvernement, dans une démocratie où les opinions sont plurielles il ne faudrait pas que la diversité d’opinions oppose les fils du pays au point de déroger aux règles de civilité du pays et surtout les valeurs fondamentales qui fondent la République.

Le ministre Yaya SANGARE a soutenu que ce gouvernement de mission sera jugé à la tâche dans une durée assez brève pour que les résultats soient vus à court terme. À son avis, il faudrait un délai de six mois pour évaluer le gouvernement. Une période durant laquelle chaque ministre doit agir conformément aux attentes et aux aspirations de la population et faire en sorte que toutes les questions qui sont posées puissent trouver des réponses.

Pour ce faire, le Premier ministre a invité les membres du gouvernement à travailler dans l’action. Il a insisté auprès des ministres à faire en sorte que le train de vie soit réduit afin de dégager des économies pour investir dans les secteurs sociaux de base tels que l’éducation, la santé et l’eau potable.

Après ce premier conseil de cabinet, les membres du gouvernement seront autour du président de la République, demain mercredi, pour le premier conseil des ministres du gouvernement de mission. Au cours de ce conseil des ministres, le chef de l’État prodiguera des conseils aux ministres et dévoilera la feuille de route qui doit être mise en œuvre.

PAR MODIBO KONE

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct