Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

CERCLE DE BANKASS : UN CARNAGE ÉVITÉ DE JUSTESSE

LA MINUSMA DOIT ETRE SOMMÉE DE S’EXPLIQUER

 

Nous vous relations dans notre édition N°5503 du 10 février 2021 que, sous l’égide de l’ONG ‘’Centre pour le Dialogue humanitaire’’ (HDC), les différentes communautés qui cohabitent dans le cercle de Bankass, avaient signé, le dimanche 7 février 2021, des accords de paix et de non-agression. A l’issue de la cérémonie de signature de ces accords, les parties signataires ont été unanimes à se convaincre que ‘’cette fois-ci sera la bonne’’. C’est avec cette conviction, sur fond d’émotion, que Daouda Togo un des principaux leaders de la jeunesse dogon à Bankass avait déclaré : « Nous, nous sommes très contents, très heureux. Tout le monde était là ; on sentait les larmes dans les joues ; les mots me manquent. Tout le monde était à la recherche de la paix. Tout le monde peut circuler librement ; tous les groupes vont déposer les armes. Et on va aussi s’entraider par rapport au développement. Il n’y aura plus de guerre entre nous. Ce sera respecté parce que les gens en ont marre. On est fatigué. La guerre n’apporte rien ».

Comme pour montrer leur détermination à respecter leurs engagements, les différents protagonistes ont convenu de mettre en place un comité de suivi de l’Accord, composé de quinze (15) membres appartenant tous aux communautés signataires de l’accord. Ce comité est à la disposition de toutes les communautés et il peut être saisi par elles afin d’arbitrer dans les litiges internes et au besoin, former un front commun contre un éventuel ennemi extérieur. L’engagement pris par les différentes communautés ne tardera pas à être éprouvé dans la mesure où, le dimanche 21 mars courant, aux environs de 16h, un groupe assez impressionnant de djihadistes a été repéré en campement dans une localité située à seulement 3Km de Bankass. Ce groupe d’envahisseurs se préparait à lancer un assaut sur la ville de Bankass. Ayant constaté et suspecté ce regroupement inhabituel aux portes de la ville, certains habitants ont vite fait d’informer les responsables du comité de suivi de l’accord. Ces derniers ont immédiatement sonné le rassemblement de tous les groupes d’autodéfense communautaires, sans exclusive.

C’est ainsi que, comme le dirait l’autre, en deux temps trois mouvements, plus de deux cents éléments des groupes d’autodéfense communautaires de Bankass se sont rassemblés avec l’intention d’aller en découdre avec les groupes stationnés aux portes de leur ville qui, eux-aussi avoisinent un effectif de deux cents djihadistes

Il ressort de sources oculaires que c’est plutôt la forte mobilisation impromptue des groupes d’autodéfense qui fut localisée par un drone de la MINUSMA. Ayant deviné ce qui se préparait et peut-être pour éviter que le pire ne se produise, la force onusienne a vite fait de dépêcher un de ses aéronefs sur la zone, où pourrait se produire l’affrontement. Par cet acte, la MINUSMA a œuvré afin d’arrêter la marche des groupes d’autodéfense vers le campement des djihadistes. Ainsi de par son intervention, la MINUSMA a su faire éviter de justesse, un carnage. Il faut dire que c’est après cette intervention de la mission onusienne, que les combattants des groupes d’autodéfense se sont accommodés à retourner sans combattre. Toujours de sources oculaires cette impressionnante mobilisation des groupes d’autodéfense, n’a pas manqué de susciter une certaine frayeur chez les groupes djihadistes qui ont finalement décidé de lever leur camp. Mais là où le bât a blessé est qu’en levant leur camp, les djihadistes ont pratiquement pillé les populations de la localité où ils s’étaient établis. Ils ont emporté presque tout le bétail. Le plus aberrant a été que cette forfaiture des groupes djihadistes, s’est déroulée au vu et au su de la mission onusienne au Mali, qui est restée totalement indifférente face à cette situation. A cet effet la MINUSMA doit être sommée de s’expliquer.

El Hadj Mamadou GABA

Source : Le Soir De Bamako

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct