Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centre du Mali : l’école toujours sombrée !

L’Association Dogon Vision a publié son traditionnel rapport annuel sur l’évolution de la crise sécuritaire au centre du pays. Ce document, publié la semaine dernière, révèle des chiffres très sombres sur la situation sécuritaire qui met également en péril l’école dans plusieurs localités encore sous la menace terroriste.

 

 Six cent quarante trois (643) écoles fermées, cent quatre-vingt quatorze milles cents élèves (194100) en déperdition et trois mille huit cent quatre-vingt deux (3882) enseignants touchés, voilà les  douloureux chiffres publiés par Dogon Vision dans son rapport annuel. Ces chiffres concernent les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza.

Après une accalmie constatée dans plusieurs localités au début de l’année, les attaques semblent refaire surface. Le 17 février 2021 vers 15 heures le village de Bagourou et de Yabatalou situés dans la commune de Kani Bonzon, à neuf km de Bankass, ont été attaqués par des terroristes. Le bilan fait état de quatre morts et plusieurs bétails emportés et des greniers incendiés.

Ces violences, selon l’association Dogon Vision, mettent toujours en péril le bon fonctionnement des services sociaux de base au centre du pays. C’est le cas de la scolarité des enfants dans les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza où plus de six cents écoles sont encore fermées et près d’un million d’élèves sont en déperdition. Selon Dogon Vision, les régions risquent de sombrer encore plus, si rien n’est fait à temps. « Au centre du Mali, les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza risquent de sombrer sur le plan de l’éducation. Il y a urgence », alerte la plateforme dirigée par Adaman Diongo.

Les chiffres en détail !

Comparativement à l’an dernier, les chiffres ont grimpé d’un cran cette année. De nouvelles zones se retrouvent dans cette liste aggravant ainsi le taux de l’inaccessibilité des enfants à l’école. Ainsi, le cercle de Douentza arrive en tête avec 142 écoles fermées, 43800 élèves en déperdition et 876 enseignants touchés. Il est suivi par le cercle de Koro avec 122 écoles fermées, 36 600 enfants déscolarisés et 732 enseignants touchés. Le cercle de Mopti quant à lui, il enregistre 108 écoles fermées, 32 400 élèves en déperdition et 648 enseignants touchés. Puis, arrive Bandiagara avec 74 écoles fermées pour 22 200 élèves en déperdition et 444 enseignants touchés. Toujours selon le rapport, Bankass arrive avec 73 écoles fermées, 219 élèves en déperdition et 438 enseignants touchés. Le cercle de Youarou note 49 écoles fermées, 14 700 élèves en déperdition et 288 enseignants touchés. Dans le cercle de Tenenkou, l’on enregistre 48 écoles fermées, 14 400 élèves en déperdition et 288 enseignants touchés. Et enfin à Djenné, l’on note 27 écoles fermées, 81 000 élèves en déperdition et 162 enseignants touchés.

Au total, le centre du Mali enregistre un taux effrayant de six cent quarante trois (643) écoles fermées, cent quatre-vingt quatorze mille cents élèves (194100) en déperdition et trois milles huit cent quatre-vingt deux (3882) enseignants touchés.

Amadou Kodio

Source : Ziré

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct