Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Centrafrique : Des rebelles prennent le contrôle de la ville de Kouango

En République Centrafricaine, la ville de Kouango située dans le sud-est de Bambari, dans la préfecture de la Ouaka est tombée dans les mains des rebelles de la Coalition pour le changement – CPC, a annoncé ce jeudi 2 décembre 2021, les autorités locales.

Les rebelles de la Coalition pour le changement – CPC contrôle depuis jeudi matin, la ville de Kouango située dans le sud-est de Bambari, dans la préfecture de la Ouaka, au sud de la Centrafrique. Selon le préfet de Bambari, chef-lieu de la préfecture de la Ouaka, Jude Doté, « Les rebelles sont entrés à Kouango à 5h00 (heure locale) et ont pris le contrôle de la ville vers 7 h00. Il y a eu des combats entre les rebelles et l’armée ». Il ajoute. « Les soldats centrafricains qui étaient stationnés à Kouango, ont quitté la ville et se sont replié à Bambari. Le bilan de cette attaque se fera plus tard », a-t-on appris chez nos confrères de l’Agence presse Turque, « Agence Anadolu ».

En effet, cette ville a été déjà occupée par les rebelles de l’Unité pour la paix en Centrafrique – UPC. Par ailleurs, il a fallu une coalition entre les forces de défense et de sécurité centrafricaine et ses alliés russes et rwandais pour repousser la rébellion et reprendre le contrôle de la ville.

Thierry Maximim Dogba, maire adjoint de la ville Kouango a indiqué dans une déclaration que « les populations de la ville ont pris refuge dans les forêts voisines », rapporte l’Agence Anadolu. Le média russe indique également que dans son rapport, que le porte-parole de la Coalition des patriotes pour le changement, Serges Bozanga, a confirmé jeudi dans un tweet la prise de Kouango.

Selon les autorités locales, les éléments du groupe armé ont attaqué la position des soldats de Forces armée centrafricaine dans la ville aux environs de 5 heures du matin avant de prendre le contrôle total de la ville vers 7 heures, rapporte le journal en ligne centrafricain « Corbeaunews Centrafrique ». Le média indique aussi que les soldats de l’armée centrafricaine, peu nombreux, ont dû se battre en retrait. « Pour le moment, ils sont hors de la ville, et attendent un renfort des mercenaires russes qui vient de quitter la ville de Grimari pour Kouango », indique-t-il. Toujours selon, nos confrères du média centrafricain, la ville se vide de ses habitants qui se sont pour la plupart dirigés vers la brousse pour se réfugier et d’autres tentent de traverser le fleuve pour rejoindre la République Démocratique du Congo, annonce des sources locales.

33 personnes tuées dans une attaque attribuée aux rebelles des 3R

En outre, de nouvelles attaques en Centrafrique ont fait dans la nuit du dimanche 28 à lundi 29 novembre, une trentaine de morts à environ 500 km au nord-ouest de la capitale Bangui. Par ailleurs, les autorités centrafricaines ont attribuées ces attaques aux rebelles du groupe 3R.

C’est le plus lourd bilan depuis l’instauration par le président Faustin Archange Touadéra mi-octobre d’un cessez-le-feu. Les 3R sont pointés du doigt pour de nombreuses exactions qu’ils continuent de commettre dans cette région. La Minusca accuse ce groupe armé d’avoir tué 12 civils quelques jours plutôt. Concernant cette attaque, les autorités locales parlent de représailles à la suite de la saisie d’un véhicule de communication des rebelles dans cette région proche de la frontière camerounaise, et située à quelque 500 km au nord-ouest de Bangui, indique le média français Radio France Internationale.

Ibrahim Djitteye

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct