Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Caravane culturelle de l’entente : Les arts visuels comme vecteur dans la recherche de la stabilité

Le Centre Soleil d’Afrique et l’Union européenne au Mali ont lancé, mercredi 25 novembre à Hamdallaye, la caravane culturelle de l’entente. Le projet s’étend sur quatre mois. Il ambitionne d’aller à la rencontre de près 50 000 jeunes des 6 Communes du district de Bamako, à travers des espaces d’échanges autour des thèmes sur la paix et la cohésion.

Le Centre Soleil d’Afrique, à travers ce projet “Caravane culturelle de l’entente”, à l’intention des jeunes artistes voudrait apporter sa lumière pour renforcer le tissu social fragilisé par la situation sécuritaire, socio-politique et sanitaire que traverse le Mali en ce moment.

Le Mali a besoin d’entente aujourd’hui et d’un système qui peut rassembler l’ensemble des jeunes, les bâtisseurs de ce pays, selon le directeur du Centre Soleil d’Afrique Hama Goro justifiant l’organisation de cette caravane culturelle par sa structure. “C’est avec la jeunesse qu’on peut arriver à une entente durable”, a-t-il-ajouté. A ses dires, le projet est exécuté dans le cadre d’un appel à candidature lancé par l’Union européenne.

Le représentant de l’Union européenne, Philipe Belers a précisé que la sélection du projet a été faite aux termes d’un processus très compétitif. Pour lui, c’est important pour son institution de financer de tel projet. “Le Mali est un pays riche. C’est important de faire la diversité culturelle du Mali une source de cohésion et non de division, ajoute M. Belers.

Pour cette première édition, le Centre Soleil d’Afrique veut en particulier promouvoir l’art visuel tout en favorisant le brassage entre la jeunesse malienne.

Selon les conférenciers, le projet va s’étendre sur quatre mois avec des travaux qui tourneront autour de plusieurs thèmes. Il s’agit entre autres d’une caravane dans les six Communes de Bamako, des dialogues interculturels, vernissages, expositions d’œuvres d’art, productions audiovisuelles et sketchs théâtraux.

Faire des arts visuels un vecteur important dans la recherche de la stabilité et l’équilibre sociale, le Centre Soleil d’Afrique prévoit de le réussir durant cette caravane par l’initiation de plus de 60 jeunes déscolarisés jeunes des Communes cibles aux pratiques et techniques d’arts visuels, de la photographie, à la peinture passant par la réalisation vidéo. Un moyen pour le centre d’échange culturel de développer les arts visuels contemporains, pas seulement du point esthétique, mais aussi comme moyens de communication au Mali.

La jeunesse de Bamako, par la voie d’Ousmane Danté, dit accueillir à bras ouverts l’initiative. Le représentant du Conseil national des jeunes a salué l’esprit ouvert du directeur du Centre Soleil d’Afrique qui a bien voulu leur associer à ce projet avant son lancement. “Nous sommes confiants que le projet sera porteur avec des résultats satisfaits. La presse joue un grand rôle dans la reconquête de cette entente dans le pays”, dit-il.

Le représentant du ministre de la Culture et du Tourisme, Gaoussou Zerbo, intervenu à sa suite, a réitéré l’engagement de son département pour la bonne réussite de l’initiative. Il a rappelé le plus grand souhait de Mme la ministre, une paix retrouvée au Mali, la cohésion sociale et l’entente entre tous ses fils sur le territoire national.

Les autorités traditionnelles et les élus des six Communes du district présents à la conférence ont affirmé aussi qu’ils ne sauraient être en marge de cette caravane. Ils ont formulé leurs bénédictions pour qu’elles puissent être une source de stabilité pour le Mali.

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct