Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Baptême de feu réussi pour Chelle

ELIMINATOIRES CAN 2023/MALI-CONGO 

Baptême de feu réussi  pour Chelle

Premier match, première victoire. Le nouvel entraîneur des Aigles, Eric Sékou Chelle  a réussi son baptême de feu avec les  Aigles face au Congo  (4-0), le samedi 4 juin 2022. C’était dans le match du groupe G, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations , Côte d’Ivoire 2023.  

 

Mais aussi à son nouveau staff qui effectuait son baptême du feu à la tête de la sélection nationale. En tout cas, le technicien Aigle expatrié aura réussi ses débuts. Certes, tout n’a pas été parfait. Mais le plus dur a été fait par Mohamed Camara 3è, El Bilal Touré avec un doublé aux 11è et 41è et Kalifa Coulibaly 41è, tous buteurs en première période. De quoi rendre anecdotique les nombreuses occasions ratées par Ravi  Dozi à la et Bifouma Guivane pour les Diables Rouges.

Il y a forcément des éléments de satisfaction surtout que les Aigles ont marqué les esprits en inscrivant quatre buts en si peu de temps. Mais de façon générale l’équipe sponsorisée par Orange-Mali a fait le boulot au bonheur du public sportif. A l’image de Yves Bissouma, omniprésent dans l’entrejeu, sur les coups de pied arrêtés et buteur. Titularisé avec Mohamed Camara et Aliou Dieng dans un positionnement en double pivot, le joueur de la Premier League a marqué des points. Il devrait être un élément clé du dispositif de Eric Sékou Chelle. Pour l’heure, ces premiers choix ont été probants. Et l’attitude de l’équipe en première période convaincante.

Ce qu’il faut retenir

En première période, les Diables Rouges ont pataugé ! Un match raté, une partie bâclée d’entrée de jeu par un but matinal. A la pause, le Mali menait 4-0.

En face, Eric Chelle avec les blessures de Mohamed Camara et Ibrahima Koné, a renforcé la médiane en effectuant trois changements idoines au cours de la seconde période. Un coup parfait car la physionomie a changé et le rythme a baissé chez l’adversaire. Les Aigles sans être concentrés en défense à l’image de Mohamed Fofana,  ont littéralement dominé les Diables Rouges, notamment en séconde période mais sans concrétiser. Puisque les buts ayant été incrit en prémière période.

La consigne du Commandant de la GMS et ses hommes

Il n’y aura pas de point de presse d’après match pour ce match Mali-Congo. La faute à la maladresse aux incohérences au sein des forces de maintien du GMS citant la commission d’organisation qu’ils ont reçu les consignes. En effet, les éléments du chef du GMS ont érigé des barricades empêchant du coup les hommes de médias à faire leur boulot. A l’image de cette amateurisme, ce match a été marqué par plusieurs couacs sur le plan organisationnel. Une copie à revoir.

Néanmoins par nos soins et avec le sens du professionnalisme, nous avons pu avoir la réaction

Un match éclatant, mais pas encore parfaitement au goût très perfectionniste du nouveau sélectionneur.

« 90 mn de bonheur je sais pas. De très bonnes choses. On a eu des moins bonnes. Maintenant, on a été très efficace, on a eu des occasions. On avait demandé aux joueurs de mettre l’intensité surtout dans les 15 premières minutes. Voilà, on a eu la chance de marquer assez rapidement. Je voulais 10 frappes par mi-temps à peu près. Donc que, ils ont respecté le plan de jeux à la lettre.

Félicitations à eux », avance Éric Sékou Chelle, après le match face au Congo Brazzaville.

Orange-Mali jour sa partition

Fidèle à son engagement, le sponsor officiel du football malien, Orange-Mali a joué sa partition. Le public sportif ainsi que le 12è homme (les différents groupes de supportes) y compris la trentaine de Congolais, ont bénéficié des sifflets, vivuzela, tee shorts et casquettes pour encourager les joueurs. Les officiels et les journalistes sans oublier des éléments de maintien de forces de l’ordre, ont eu leur part de soutien d’Orange-Mali pour cette rencontre.

Départ ce mardi pour Windhoek

Le dimanche, le lendemain de la victoire face au Congo, les Aigles avec les réservistes disputaient en amical avec les Espoirs. Ce mardi selon nos informations, ils devront s’envoler pour la Namibie pour affronter le jeudi le Soudan du Sud. Une rencontre délocalisée en raison de la non homologation du stade du Sud Sudan.

Boubacar Diakité Sarr

 Source: journal les Échos Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct