Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Bandiagara : huit morts et cinq blessés dans les rangs des FAMA (bilan provisoire)

Alors que des initiatives se multiplient pour un retour rapide de la sécurité au Mali et dans toute la région sahélienne, les attaques semblent également prendre des proportions inquiétantes. En l’espace d’une semaine, les forces armées maliennes ont perdu dix (10) éléments dans différentes attaques au centre du pays.

Les Forces armées maliennes (FAMA) sont de plus en plus victimes d’attaque d’hommes armés au centre du pays. Selon la direction de l’information et des relations publiques des armées (DIRPA), dans la nuit du 25 février 2021, l’armée malienne a été la cible d’une double attaque dans la région de Mopti.

Des hommes armés ont « perpétré une attaque contre la base du détachement de Dialoubé sis à Bandiagara et l’escadron de la gendarmerie de la même localité ». Le bilan provisoire fait état de huit (8) morts et de cinq (5) blessés du côté des FAMA. Nos confrères de The Defense Post précisent: « Neuf gendarmes ont été tués dans une attaque près de la ville de Bandiagara, dans le centre du Mali, dans une zone où les groupes djihadistes sont endémiques, a déclaré vendredi un responsable militaire».

Sur cette attaque, aucune autre précision n’avait été donnée au moment où nous mettons cet article sous presse.

C’est la deuxième attaque que les forces armées maliennes subissent en l’espace de trois jours dans la même région devenue l’épicentre de l’insécurité au Mali depuis 2015.

Le 23 février dernier, une mission FAMA, quittant Sévaré pour Konna, « est tombée dans une embuscade tendue par des Groupes Armées Terroristes (GAT) ». Cet incident qui s’est produit sur la route nationale 6, à près de 32 km au nord-est de Sévaré, a coûté la vie à deux (2) éléments des FAMa. Selon le bilan provisoire de cette attaque, sept (7) autres éléments ont été blessés. « Les blessés ont été évacués à l’hôpital régional Somino Dolo de Sévaré », a précisé la direction de l’information de l’armée.

Cette multiplication des attaques contre les forces armées maliennes intervient une semaine après le sommet des chefs d’État des pays du G5 Sahel à N’Djamena, au Tchad, sur la situation socio -politico-sécuritaire dans la région.

Fousseni Togola

 Source: Phileingora.
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct