Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

ADEMA-PASJ: la section de Kolondièba sur le départ !

Du rififi à la section ADEMA-PASJ de Kolondièba. Une grande majorité des militants est sur le point de démissionner. Une réunion décisive est prévue pour le dimanche en huit en vue de prendre une décision finale. Parmi les démissionnaires figurent 14 conseillers ; 4 secrétaires généraux ; la présidente des femmes et le président des jeunes.

 

Leur indignation fait suite à l’immixtion de certains cadres du parti lors du renouvellement du bureau de la section. Ils se disent prêts à faire avec ou sans l’ADEMA-PASJ. Donc une grande saignée se prépare si une solution n’est pas trouvées le plus rapidement possible.
Les textes de l’ADEMA-PASJ indiquent que les structures du parti doivent être renouvelées tous les 5 ans. Pour respecter cette réglementation, il a été décidé de renouveler la sous-section et la section locale.
« Le président sortant, Abdoulaye BAMBA, se sentant en position de faiblesse, a fait des manœuvres pour se maintenir à la tête de la sous-section », nous rapporte notre source.
Le jour du renouvellement du bureau de la sous-section, il a plaidé pour le report. Une demande qui a été acceptée par ses adversaires. Rendez-vous a été donné aux militants pour le dimanche suivant afin de procéder au renouvellement du bureau.
Contre toute attente, quatre jours avant la date fixée, soit le jeudi, M. BAMBA a convoqué une assemblée générale. Une convocation que les militants n’ont pas honorée de leur présence. Ainsi, le jour J de l’assemblée général ede renouvellement, il n’a pas fait le déplacement. Le quorum étant largement atteint, le bureau a été mis en place sous la supervision du secrétaire politique de la section, Dramane COULIBALY ; du trésorier Zoumana KANÉ et Nouhoum SANGARÉ, membre de la sous-section de Niankourazana.
Selon notre source, deux jours après la mise en place du bureau, Abdoulaye BAMBA, dans ses tractations a réussi à emballer les superviseurs en avançant l’idée d’une réconciliation. Une solution proposée qui ne lui a pas été favorable par la suite.
Après la défaite cuisante qu’il a essuyée lors de la mise en place du bureau de la sous-section, Abdoulaye BAMBA a décidé de tout faire pour se faire élire secrétaire général de la section ADEMA-PASJ de Kolondièba. Une aventure qui se soldera également par un échec, malgré le soutien de certains cadres acquis à sa cause.
Selon nos sources, le secrétaire général de la section a écrit au Comité exécutif du parti pour demander le renouvellement du bureau. Le jour de l’Assemblée générale, le secrétaire général adjoint a profité pour organiser une assemblée générale parallèle de renouvellement du bureau.
« Étant malade, le secrétaire général s’est déplacé pour aller accueillir les superviseurs envoyés par le CE. Les superviseurs étaient Adama Nampounon DIARRA et Ramata HAIDARA. Au passage de la délégation devant le local où le secrétaire général adjoint et son clan tenaient leur Assemblée générale bis, les superviseurs se sont arrêtés, mais le cortège a continué son chemin. Après leur arrivée à Kolondièba, les superviseurs ont profité pour mettre en place un bureau pour les dissidents pendant que l’Assemblée générale convoquée par le secrétaire général les attendait», a détaillé notre interlocuteur.
Il a rappelé que bien avant cette étape, Yaya SANGARE avait été commis pour aller renouveler le bureau de Bougouni. Celui-ci a été mandaté pour aller s’imprégner des problèmes au sein du parti à Kolondièba.
« Lors d’une rencontre avec les dissidents, en l’absence de la tendance du secrétaire général, Yaya SANGARE a déclaré qu’il n y a pas de problème à Kolondièba, contrairement à ce qui est dit. Il en a profité pour mettre en place un bureau. Ce bureau a été invalidé par le comité exécutif », a expliqué notre source.
Pour trouver une solution, une délégation composée des responsables de la section ADEMA-PASJ de Kolondièba a été reçue au siège national du parti à Bamako en présence de certains cadres comme Marimantia DIARRA, ASSARID AG IMBARCAOUANE, Mankan Moussa SISSOKO, Issa TOGO, Wali DIAWARA… Au cours de cette rencontre, la délégation a exprimé son désaccord avec le bureau mis en place de manière illégale et a dénoncé le comportement des superviseurs envoyés par le CE.
Pour autant, nous fait-on savoir, aucune décision n’a été prise par la direction du parti pour trouver une solution à cette préoccupation qui risque de porter un coup dur au parti à Kolondièba.
Comme conséquence, une frange importante des militants du parti à Kolondièba dont 14 conseillers, 4 secrétaires généraux, la présidente des femmes et le président des jeunes est sur le point de claquer la porte. Une réunion décisive est prévue pour le dimanche en huit en vue de prendre une décision finale.
Le président du Parti, le Pr Tiémoko SANGARE est interpellé à s’impliquer pour la cohésion au sein de l’ADEMA-PASJ à Kolondièba en cette période où beaucoup d’élections sont programmées.

PAR MODIBO KONÉ

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct