Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Abdou Kadri Bouaré, président de la CEM FJT : « C’est le nouveau Mali qui se construit ici »

C’est dans leur bâtiment flambant neuf, sis à Hippodrome, que les responsables du parti Convention pour l’Emergence du Mali Faso Joton (CEM FJT) ont organisé une conférence de presse pour présenter le nouveau parti, sa démarche politique et ses orientations idéologiques.

 

Animée par le président du parti Abdou Kadri Bouaré,  le secrétaire général Yamoussa Diallo et Boubacar Massa, cette conférence de presse avait pour objectif d’informer l’opinion nationale de la création d’un nouveau parti dénommé  ‘’ Convention pour l’Emergence du Mali. Aux dires de son président, la Convention pour l’Emergence du Mali,  créé le 25 juin 2021, est un jeune parti fondé par des hommes et des femmes du Mali, de tout bord, sans distinction sociale, ethnique, religieuse, pour mutualiser les efforts et compétences en vue de l’édification d’un nouveau Mali fondé sur les valeurs du travail, de l’honnêteté, de l’humanisme, de l’intégrité morale, etc.

Il a affirmé que le parti nouveau sur la scène politique, dispose d’ores et déjà de mandataires et points focaux dans toutes les régions et cercles du pays et au niveau de la diaspora pour un maillage territoriale dense. Selon lui, une coordination  provisoire composée de soixante membres assure la direction du parti, en attendant la tenue prochaine de son congrès. « Cette conférence de presse est un signal fort au peuple malien pour qu’il comprenne qu’il  y a des hommes et des femmes qui se soucient du pays. C’est le Mali nouveau qui se construit ici et nous jouerons toute notre partition là-dessus », a-t-il dit.

Se réclamant des idéaux du 26 mars 1991, la Convention pour l’Emergence du Mali qui a comme emblème des noix de cola, se donne comme objectif de construire un Etat de droit et laïc, constitué d’institutions fortes ; envisage de faire de la sécurité, la santé, l’éducation, l’alimentation, l’industrialisation et l’emploi, des priorités nationales ; s’engage pour la promotion de la femme dans le processus de développement économique et social. Pour son secrétaire général, Yamoussa Diallo, la Convention pour l’Emergence du MALI (CEM) milite pour une économie de marché à visage humain avec un Etat fort pour  la régulation. Egalement membre du directoire du parti, Boubacar Massa, a  affirmé que leur parti est certes jeune mais regorge de hauts cadres du secteur public et privé qui ont plus de vingt ans d’expériences politiques. Il a soutenu que le nombre élevé des partis sous nos tropiques (plus de 200) est à mettre au crédit de la vitalité de notre système démocratique. Ne voulant pas faire de la figuration, il affirmé que la Convention pour l’Emergence du Mali participera à toutes les échéances électorales qui se tiendront dans notre pays. Présent à la rencontre, l’artiste  humoriste Djéli Moussa Kouyaté Alias ‘’ATT Junior‘’, membre du parti, a invité les jeunes et les femmes à faire un petit pas pour ce parti afin de faire un grand pas pour le Mali.

Bio express d’Abdoul Kadri Bouaré

Agé seulement de 38 ans, Abdoul Kadri Bouaré est le président de la Convention pour l’Emergence du Mali Faso Joton (CEM-FJT). Opérateur économique évoluant dans le domaine des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC), Abdoul Kadri Bouaré (AKB) est ingénieur industriel diplômé de l’Ecole nationale d’Ingénieur (ENI) depuis 2005. L’homme est également titulaire de plusieurs certificats et attestations en expertise d’accident et préparation d’offres, obtenus de haute lutte, dans de prestigieuses universités européennes dont Louis Berger, SAS Mercure III, 55 Bis, Quai de Grenelle Paris. Expert judiciaire en Génie Industrie, ce cadre compétent a prêté serment près les cours et tribunaux du Mali en avril 2007. L’homme est également professeur-assistant à l’Ecole Nationale d’Ingénieurs de Bamako depuis octobre 2006.  Cet ancien directeur général de la société Newtec-Mali, ayant comme activité l’informatique, les télécommunications et l’expertise industrielle, est actuellement président-directeur général d’Africa DSL, avec comme activité la fourniture d’accès IP par satellite. Marié, Abdoul Kadri Bouaré (AKB) est père de quatre enfants.

Alpha Sidiki Sangaré

Source : Le Challenger

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct