Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

18 août: le négationnisme de Kaou N’DIM

Pour Kaou NDJIM, cette question est déjà tranchée. Même si la Constitution stipule que le coup d’État est un crime, pour Kaou NDJIM, l’intervention du 18 août 2020 n’en est pas un.

De son avis, cette intervention salutaire a été rendue possible grâce au leadership du chef des putschistes, le Colonel Assimi GOITA qu’il qualifie au passage de patriote. «L’imperturbable patriote Assimi GOITA, c’est un jeune qui a la tête sur les épaules et qui aime le Mali, qui veut le Mali. Et nous sommes derrière lui pour nous débarrasser de ces politiciens de 91», a-t-il louangé. Pour lui, si l’armée ne lui faisait pas confiance, il n’y aurait pas cette façon élégante de faire le coup d’État pour nous débarrasser de IBK.
Au regard de ce qui précède, il a estimé que l’intervention du 18 août n’est pas un coup d’État, mais une révolution qui a été saluée par le peuple. D’ailleurs, Kaou NDJIM trouve que le seul combat qui vaille aujourd’hui est de faire en sorte que cette révolution ne soit pas confisquée. «On l’a confisquée en 91, en 2012 ; et en 2020 on veut encore confisquer la révolution au peuple», a-t-il mis en garde.
Avant d’inviter la jeunesse à se mobiliser pour barrer la route à ces politiciens ; et cela, en soutenant l’armée malienne sous le leadership de Assimi GOITA. «Sauver le Mali, c’est sauver la Transition. Le peuple doit soutenir l’armée pour la réussite de la Transition», a-t-il conclu.

Par AO

Source : INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct