Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

13e Rencontres de la Photographie: un léger report pour une bonne organisation

C’est désormais du 20 octobre au 20 janvier 2022 que se tiendra à Bamako la 13e édition des Rencontres de Bamako-Biennale Africaine de la Photographie, qui sont désormais une rencontre panafricaine rituelle depuis un quart de siècle. Le rendez-vous de cette année est reporté à cette nouvelle date par souci d’une bonne organisation, compte tenu du contexte actuel du Mali et du monde. L’information a été donnée, lundi après-midi, à la faveur d’un point de presse animé par le staff de l’organisation, à la Maison Soudan à Badalabougou. Le dit point de presse était animé par Cheick DIALLO, Délégué Général des Rencontres de Bamako ; en présence de l’équipe du comité curatorial, avec à sa tête le Dr Bonaventure Soh Bejeng NDIKUNG, Directeur artistique de la 13e édition des Rencontres.

 

En campant le décor, Cheick DIALLO a indiqué que cette 13ème édition instaure un mode collaboratif avec la mise en place d’un Comité de conseillers curatoriaux.
«Présidé par le Directeur artistique, Ie Comité contribue à la réflexion sur le programme et les projets spéciaux. Il participe également à la sélection des artistes de l’exposition panafricaine à l’issue de l’appel à candidatures. Ce comité reflète par sa composition les dynamiques talentueuses et diverses de producteurs culturels, tous engagés sur le continent africain et auprès de ses diasporas », a-t-il expliqué.
Il a ainsi révélé que la visite de ce comité consistait à se rendre compte de la réalité du pays et de rencontrer les plus hautes autorités. Il était important pour les membres dudit comité qui ne connaissaient pas Bamako qui sont curateurs, a-t-il poursuivi de s’imprégner de certaines réalités sur le terrain et que l’équipe vienne se confronter aux artistes et aux sites pour incuber les projets qui leurs seront présentés en octobre 2022.
« Les artistes sélectionnés sont informés, mais il faut comprendre qu’au mois de janvier, la vrai relance de la biennale sera faite avec tous les partenaires. Pour donner le contenu officiel de la biennale, ce point de presse a pour but d’informer l’opinon nationale et internationale qu’il ya une équipe qui travaille déjà sur la biennale et qu’en janvier davantage d’informations seront données », a-t-il rappelé.
Selon le délégué de la 13ème édition, le report s’explique par le fait que les moments sont difficiles au Mali et dans le reste du Monde. «Dans le contexte actuel, il serait donc logique de prendre le temps nécessaire pour une bonne organisation. Nous voudrions que cette 13ème édition soit une fête participative pour accueillir nos hôtes qui viendront de partout du monde. Bien que panafricaine, le Mali incube cette biennale depuis plus de 25 ans. Il est important que cette biennale devienne aussi dans sa forme malienne. C’est pour cela qu’on voudrait qu’elle soit la plus populaire et que les Maliens se sentent concernés par cette manifestation », a dit Cheick DIALLO.
Quant au Directeur artistique de la 13ème édition des Rencontres, il a indiqué que le Comité contribue à la réflexion sur le programme et les projets spéciaux. Il participe également, poursuit, le Dr Soh Bejeng Ndikung, à la sélection des artistes de l’exposition panafricaine à l’issue de l’appel à candidatures.
«Ce comité reflète par sa composition les dynamiques talentueuses et diverses de producteurs culturels, tous engagés sur le continent africain et auprès de ses diasporas », a-t-il dit.
A noter que les artistes sélectionnés par le Commissaire général Bonaventure Soh Bejeng Ndikung et le Comité curatorial sont invités à réfléchir sur les processus de devenir, de multiplicité, d’identités stratifiées et fragmentées, de compréhensions vibrantes de l’héritage et du patrimoine, de la narration et des différences avec leur propre langage, celui de l’image.
Meriem Berrada Directrice Artistique du Musée d’Art Contemporain Africain Al Maaden (MACAAL, Marrakech, Maroc) et Directrice des projets culturels de la Fondation Alliances au Maroc, membre du comité curatorial, a assuré que tous les sujets sensibles des sociétés africaines seront pris en compte à travers les différentes œuvres artistiques des candidats de la 13ème édition.
« Les question d’environnement seront au cœur des œuvres cette année », a-t-elle dit.
Signalons que comme l’environnement, d’autres sujets tel le droit de la femme seront au centre des préoccupations à travers les expositions.

PAR CHRISTELLE KONE

Source : Info-Matin

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct