Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Yaya Touré veut «continuer à vivre l’adrénaline du football»

Yaya Touré a expliqué à RFI, dans un entretien accordé l’émission Radio Foot Internationale, qu’il n’a pas encore l’intention de mettre un terme à sa carrière. Le milieu de terrain affirme qu’il est prêt à relever un nouveau défi, pas forcément en Europe. Sa retraite, il a bel et bien l’intention de l’annoncer lui-même, sans aucun intermédiaire.

 

A 36 ans, Yaya Touré n’a pas encore envie de raccrocher les crampons. C’est en tout cas ce qu’il affirme à Radio Foot Internationale ce mardi 14 mai. « Il y a eu des informations incorrectes à mon sujet », constate l’Eléphant. « Ce qui a été écrit sur les réseaux sociaux et dans la presse est faux et je le déplore ». Yaya Touré avait déjà démenti l’information sur son compte Twitter.

« Je n’ai pas l’intention de ranger mes crampons dans l’armoire »

Le champion d’Afrique 2015 en Guinée équatoriale n’a pas l’intention que quelqu’un d’autre s’exprime à sa place en ce qui concerne ses choix de footballeur. « C’est à moi d’annoncer la fin de ma carrière », précise l’ancien joueur du FC Barcelone qui indique que ses réseaux sociaux sont certifiés et qu’il pourrait les utiliser pour faire son annonce, sans compter son site Internet. « Quand j’ai vu l’annonce de ma retraite, je n’étais pas très content », avoue-t-il.

« Je n’ai pas l’intention de ranger mes crampons dans l’armoire et j’ai encore beaucoup à donner », confie Yaya Touré qui voulait répondre aussi à son entourage et à ses fans. Après son départ de l’Olympiakos en Grèce en décembre dernier, Yaya Touré assure qu’il souhaitait faire un break, mais en aucun cas se retirer. « C’était un choix de cœur de retourner en Grèce, mais aussi une erreur », souligne Yaya Touré.

Après cette expérience malheureuse, Yaya Touré, qui souhaite rester dans le monde du foot, a commencé sa formation d’entraîneur. « C’est un projet à long terme », précise-t-il alors que l’agent Dimitri Seluk avait laissé entendre que le milieu de terrain international ivoirien allait s’y consacrer à plein temps dès à présent.

Un nouveau challenge, pas forcément en Europe

Le natif de Bouaké, qui a été formé a débuté à l’ASEC Mimosa, dit avoir « beaucoup donné » au football. Mais celui qui a été nommé joueur africain de l’année quatre années de suite de 2011 à 2014 cherche pourtant un nouveau challenge, pas forcément en Europe où la concurrence est rude. « J’aimerais aller dans un coin où je serais plus à l’aise. J’essayerais d’apporter des choses sur et en dehors du terrain. Quand j’étais gamin, le foot était un jeu, c’est devenu ma passion et mon métier. Je veux continuer. Mon break m’a permis de comprendre que je voulais continuer. Tant que je peux jouer, je continue. Je veux continuer à vivre l’adrénaline du foot », martèle-t-il.

Mais où rebondir ? En Chine, aux États-Unis ou dans un pays du Golfe ? Yaya Touré ne répondra pas. Mais il assure avoir « pas mal d’options ». « Je les regarde attentivement et je veux que toutes les conditions soient réunies, car j’ai très mal vécu mon dernier passage à l’Olympiakos. Je veux partir sur une bonne note en faisant mon maximum ». L’ancien joueur de Monaco, Barcelone et Manchester City est libre depuis son départ de Olympiakos.

Propos de Yaya Touré recueillis par Annie Gasnier

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct