Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ténenkou : Des leaders religieux et communautaires se rencontrent pour la réouverture des classes

Une trentaine de leaders religieux et communautaires du Cercle de Ténenkou ont procédé, jeudi, au Centre d’animation pédagogique (CAP), à la revue des recommandations formulées lors du dialogue entre leaders religieux, communautaires et personnes influentes du Cercle, tenu le 07 mars 2019, pour la cohabitation de l’éducation formelle et l’école coranique et pour la réouverture des écoles non fonctionnelles.

 

L’objectif de cet atelier de revue, auquel ont pris part une trentaine de leaders religieux et communautaires du cercle de Ténenkou,étaitd’assurer une réponse générale des recommandations de l’atelier du 07 mars 2019 qui s’était focalisé sur la cohabitation de l’éducation formelle et coranique, tout en ressortant les besoins non couverts des communautés affectées.

Les participants répartis en quatre groupes ont planché sur les points suivants : les problèmes liés à la non fonctionnalité des écoles et les obstacles à la résolution de ces questions, les solutions durables à la sécurisation des écoles rouvertes et le mécanisme de suivi participatif de la mise en œuvre du plaidoyer d’ouverture et de sécurisation des écoles dans le Cercle de Ténenkou.

A la lumière des échanges, plusieurs problèmes ont été soulignés pour la réouverture des écoles. Il s’agit de l’insécurité,  du manque de dialogue entre les différents acteurs  sur le terrain, de la méconnaissance des communautés de l’importance de l’école, de la non mise en valeur des écoles coraniques.

Par ailleurs, plusieurs solutions ont été proposées, dans un plan d’actions, la réouverture des écoles fermées : de faire un plaidoyer pour l’ouverture d’un dialogue fécond avec les groupes armés pour la reprise des classes, la cohabitation de l’éducation formelle et de l’école coranique, la prise en charge des écoles coraniques par les pouvoirs publics au même titre que les écoles classiques et l’accès à la documentation civile.

Cette rencontre a été organisée par l’ONG NRC, avec le soutien financier de l’UNICEF, a réuni une trentaine de leaders religieux et communautaires du Cercle de Ténenkou. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le sous-préfet de Toguéré Coumbé, Mandé Sidibé, représentant le Préfet.

Dans son discours de bienvenue, M. Sidibé a invité les participants « à s’impliquer pleinement pour la promotion de l’éducation qui est un droit pour tout enfant mais aussi pour la réouverture des écoles non fonctionnelles, gage de tout développement ».

Les centres éducatifs sont touchés de plein fouet par la crise sécuritaire qui frappe le cercle de Ténenkou, depuis 2012. Plus d’une soixantaine d’écoles restent fermées, empêchant de milliers d’enfants de bénéficier de leur droit à l’éducation.

MD

(AMAP)

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct