Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Secteur privé : Des réformes d’envergure

Pour redynamiser le secteur privé, poumon de l’économie nationale, le gouvernement du Mali a engagé de vastes réformes. A l’issue de la 2èmeédition de la rentrée économique du Conseil National du Patronat Malien, les acteurs ont fait le point.

«La caisse de dépôt  et de consignation » et «la labellisation des entreprises  privées », la rentrée économique du secteur privé s’est tenue cette année autour de ces deux thématiques. La rencontre tenue le mardi 29 mai au Palais de Koulouba était présidée  par  le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Keita.

Toute la crème du secteur privé malien était présente. Mamadou Sinsy Coulibaly, président du Conseil National du Patronat du Mali (CNPM) a rappelé que cette rentrée économique est un espace d’échanges visant à mettre la question économique au centre des préoccupations  nationales. Selon lui, la rentrée économique  de 2017 a été une occasion pour faire un ensemble de propositions visant  à aller à la réforme du secteur de l’économie nationale. Un exercice, dit-il, indispensable pour la relance économique.

Dr Boubou Cissé,  ministre de l’Economie et des Finances a fait savoir que sur les vingt mesures de réforme sollicitées par le CNPM en 2017 pour l’amélioration du climat des affaires, dix-sept ont été retenues et doivent être examinées par un comité mixte composé des acteurs publics  et privés.

« Quasiment,  l’ensemble des mesures ont été acceptées pour être mises en œuvre .Sur les dix-sept mesures, certains sont déjà exécutées et d’autres sont en cours d’exécution. La majorité sera prise en compte dans la loi des finances de 2018 », a-t-il rassuré. Parmi ces mesures : le renforcement  des conseils d’administration,  l’institution d’appel à candidature pour la nomination des directeurs et la simplification des taxes liées aux salaires. Le ministre Cissé a promis que l’ensemble des taxes liées aux salaires seront fusionnées avec une légère réduction.

S’agissant de la commande publique, il a rappelé qu’un projet de décret a été déjà signé par les départements  ministériels. Et désormais,  tous les marchés publics d’une valeur inférieure à 100 millions FCFA  seront exécutés à travers un appel d’offres ouvert uniquement aux entreprises nationales.

Pour sa part, le président de la République Ibrahim Boubacar Keita a réitéré l’accompagnement  du gouvernement du Mali pour un secteur privé dynamique. « Vous savez que nous attendons de vous, de contribuer à la transformation structurelle de notre économie pour plus de valeur ajoutée et de création d’emplois jeunes », a-t-il déclaré.

Seydou Coulibaly, 1er vice- président du CNPM  dans son exposé sur les deux thèmes  a fait savoir que la caisse de dépôt  et de consignation permettra d’attirer  les investisseurs  privés  sur des opérations d’intérêt  général et d’assister  l’Etat dans le cadre du financement des logements  sociaux. Quant à la labellisation des entreprises  privées, il  a souligné qu’elle vise à créer un cercle  vertueux dans lequel se trouvent les entreprises performantes et l’Etat afin  de faciliter les identifications des entreprises du pays.

A la fin de la cérémonie, le chef de l’Etat a procédé à la décoration  des personnalités qui se sont distinguées dans leur secteur d’intervention. Mamadou Sinsy Coulibaly et plusieurs autres opérateurs économiques ont été faits  Commandeurs de l’ordre national du Mali ou Chevaliers de l’ordre national.

Fatoumata Fofana

 

Source:  Tjikan

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct