Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Reprise effective du Championnat national de Football ligue 1* La rigueur dans le leadership du ministre Arouna Modibo Touré payante

Sous l’impulsion du ministre de la Jeunesse et des Sports et la volonté affichée du Comité de Normalisation (CONOR),  le Championnat national de Football ligue 1 a bel et bien repris. La première journée a été jouée, le weekend dernier, un peu partout à travers le pays.

 

Après deux saisons blanches, le Championnat national de football ligue 1 a effectivement repris, le weekend dernier, sous l’impulsion du ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna ModiboTouré.

En effet, vendredi, le Sonni a accroché l’ASB (1-1) au stade de Gao, tandis que l’Avenir a concédé le match nul face à l’AS Bakaridjan (0-0) au stade de Tombouctou. C’est sur ce même score de parité que l’USFAS et l’AS Black Star se sont quittés au stade Mamadou Konaté de Bamako.

Il a fallu attendre le samedi pour voir une équipe gagner.  Au stade Modibo Kéita de Bamako, l’AS Réal a donné le ton en s’imposant devant le Mamahira AC (1-0). Juste après, l’AS Police a  emboité le pas aux scorpions  en dominant le LCBA (3-0). Toutefois, au stade Mamadou Diarrah de Koulikoro, le Djoliba AC a été tenu en échec par l’AS Performance (2-2).

Au moment où nous mettions sous presse, les cinq dernières rencontres de la première journée étaient en cours. Le Stade Malien de Bamako croisait le fer avec le CSK tandis que le COB était face à Yeelen Olympique. Le Nianan affrontait le CSD alors que l’US Bougouni était opposé à l’AS Sabana. Pour sa part, l’USC Kita se mesurait à l’ASOM.

Il convient de noter que deux des onze rencontres de cette première journée se sont disputées au nord du pays. Notamment à Gao et à Tombouctou. Le transport des équipes a été ainsi assuré par l’aéronef de la MINUSMA sur demande du ministre de la Jeunesse et des Sports. La même dynamique devrait être maintenue durant toute la saison footballistique, annonce le département des Sports.

En tout cas, l’implication personnelle du ministre Arouna Modibo Touré dans la résolution de la crise du football est très salutaire. Depuis sa prise de fonction, il ne ménage aucun effort pour permettre au Comité de Normalisation (CONOR) du football malien d’atteindre les objectifs qui lui sont assignés par la FIFA. L’équipe dirigée par Daou Fatoumata Guindo est aussi à féliciter pour le travail difficilement abattu afin que ce jour soit.

Sory Ibrahima COULIBALY

Source: l’Indépendant

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct