Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

PRESIDENTIELLE DE 2018 : Le CDR déroule son manifeste aux candidats

Les membres du CDR ont présenté leur Manifeste aux journalistes. Ils ont expliqué son objectif et échangé avec eux sur le document.

« On a envoyé le document à tous les candidats. C’est à eux de donner leurs réponses et nous allons discuter. Il n’y aura pas de sentiment dans les négociations », assure Rast Bath.
Pour ce faire, une commission composée de plusieurs personnes de formations différentes a été constituée pour discuter avec les candidats. Les membres ont précisé que le CDR discuterait avec tous les candidats sauf Boua, (Ndlr : IBK).
Ras Bath a expliqué le mobile de leur participation aux différents meetings de certains candidats courant le week-end passé. Il a précisé que le CDR ne soutient aucun candidat, pour l’heure et que le Manifeste sera le moyen de faire le choix sur leur candidat.
Le porte-parole a fait aussi cas de certaines démissions du CDR de Philadelphie et New-York, pour cause de son soutien à Soumaila Cissé. Pour lui, ces gens ne méritent pas la confiance du CDR car ils étaient représentés à travers leur délégué, lors du congrès tenu des 15 à 20 février derniers à Bamako.
« Nous avons dit que le CDR va rencontrer, écouter et discuter avec tous les candidats sauf le président actuel, Ibrahim Boubacar Keita ». .
Les négociations ne concerneront pas seulement la présidentielle, mais aussi les législatives, car le CDR ambitionne d’avoir des députés à l’Assemblée nationale pour mieux défendre l’intérêt des Maliens. Selon le conférencier, le CDR ne vise pas à entrer dans le gouvernement.
La conférence de presse était présidée par le porte-parole du CDR, Mohamed Youssouf Bathily avec à ses cotés Zana Koné, avocat et Yalcouyé.

Ibrahima Ndiaye

Les Echos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct