Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Open Habib Sissoko de yoseikan-budo : Grande mobilisation des dojos

L’Open Habib Sissoko de yoseikan budo fait désormais partie des compétitions phares de la Fédération malienne de yoseikan budo (FMYB). Il suffisait d’être présent au Pavillon des sports du stade Modibo Keïta, samedi dernier pour s’en convaincre. Cette année, la compétition a, en effet, enregistré la participation de plus de 120 combattants, venus des dojos du District de Bamako, mais aussi de l’intérieur du pays, notamment de la Ligue de Koulikoro.

 

Parmi les dojos participants, on peut citer, entre autres, Bobing Tienfala, le dojo de Moribabougou, le dojo de Koulikoro, le dojo Samourai, le dojo Budokan, le dojo du Rail, le dojo Sukidokan, le dojo Haïdara, le dojo Billo Bob. Les combattants étaient repartis en cinq catégories : les pupilles, les minimes, les cadets, les juniors et les espoirs.

Parrainée par Habib Sissoko, le président du Comité national olympique et sportif (CNOS-Mali), la compétition s’est déroulée en présence de plusieurs personnalités, dont le premier responsable de la Fédération malienne de yoseikan-budo, Maître Abdoul Wahab Traoré, ceinture noire, 8è dan, le président de la Fédération malienne de karaté et disciplines associées, Maître Adama Mariko, ceinture noire, 8è dan, et le vice-président du mouvement Olympique national, le colonel-major Bréhima Diabaté.

Comme lors des précédentes éditions, les combattants ont gratifié la salle du Pavillon des sports d’un beau spectacle, à l’image de la finale entre Adama Doucouré (Sukidokan) et Souleymane Barry (Budokan) qui a tourné à l’avantage du premier.

L’autre combat phare des juniors a mis aux prises Boubacar Keïta (Budokan) et Ahmed Kané (dojo du Rail), un duel remporté, haut la main, par le sociétaire de Budokan.

Chez les cadets, Moussa Traoré (Budokan) a dominé Aliou Traoré (Billo Bob), alors que Tidiane Tambadou (Billo bob) s’est imposé chez les minimes face à Harouna Samassa (Bobing Tienfala).

Dans la catégorie des pupilles, la médaille d’or a été enlevée par Katra Dembélé (Bobing Tienfala) face à Ballamoussa Sissouma (Moribabougou) alors qu’Aïcha Diarra (Budokan) s’est hissée sur la première marche du podium, en battant Aïché Haïdara (dojo Haïdara) dans la finale féminine.

Chez les minimes, Makouta Touré (dojo du Rail) a dominé Oumou Sanogo (Samourai). Parmi les autres résultats, on note les victoires de Zoura Tamboura (Moribabougou) chez les cadets, Mariam Diarra (dojo Haïdara) et Hadja Sanogo (Samourai).

Au classement général, le dojo Budokan s’est hissé sur la plus haute marche du podium, avec 6 médailles, dont 3 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 1 médaille de bronze. Le dojo Haïdara s’est classé deuxième avec 5 médailles dont 2 médailles d’or, 2 médailles d’argent et 1 bronze alors que le dojo Samouraï complète le podium, avec 3 médailles dont 1 médaille d’or et 2 médailles d’argent.

A l’issue des débats, le président de la Fédération malienne de yoseikan-budo a salué la prestation des combattants et exprimé sa fierté de voir les enfants à tel niveau. «Je suis un homme comblé parce que cette 3è édition a été une grande réussite. J’ai été agréablement surpris du niveau de nos athlètes. Nous sommes en train de préparer les enfants afin qu’ils puissent avoir une bonne carrière dans le yoseikan-budo.

Le Mali est champion d’Afrique de l’Ouest de yoseikan-budo et nous voulons garder notre titre», a déclaré Maître Abdoul Wahab Traoré, avant de rendre hommage à Habib Sissoko, le parrain de l’open. «Habib Sissoko mérite plus que ça, c’est un grand homme du sport malien, il soutient et accompagne toutes les fédérations», a témoigné celui que l’on appelle familièrement Maître Bob.

Le présentant du CNOS-Mali a félicité la fédération pour la bonne organisation de l’open et les efforts déployés par le bureau fédéral pour la promotion et le développement de la discipline à travers le pays le colonel-major Bréhima Diabaté, a apprécié le déroulement de la compétition. «à travers cette initiative, la Fédération malienne de yoseikan-budo prépare la relève.

Le Comité national olympique et sportif salue cette belle initiative et exhorte la fédération à continuer sur la même lancée.Cette 3è édition de l’open Habib Sissoko s’est déroulée dans le fair-play total», a dit le colonel-major Bréhima Diabaté.

Abdramane DIOMA

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct